La Haute Egypte en quelques gouaches et aqua­relles

Le Centre cultu­rel égyp­tien à Pa­ris a ac­cueilli une ex­po­si­tion d'art sur la Haute-Egypte de l'ar­tiste et peintre fran­çaise Fran­çoise Cha­put, qui est l'une des plus grandes ama­trices du pa­tri­moine égyp­tien an­cien et contem­po­rain.

Watani Francophone - - الصفحة الأمامية -

La conseillère cultu­relle à l'am­bas­sade d'Egypte à Pa­ris, le Dr Ne­vine Kha­led, a sou­li­gné dans son dis­cours d'ou­ver­ture de l'ex­po­si­tion "La Haute Egypte en quelques gouaches et aqua­relles", l'at­ta­che­ment du Centre cultu­rel égyp­tien à l'ac­cueil des oeuvres re­mar­quables des ar­tistes fran­çais ama­teurs du pa­tri­moine égyp­tien.

Fran­çoise Cha­put a ex­po­sé sur un écran géant les voyages et di­verses vi­sites ef­fec­tuées dans dif­fé­rentes villes et vil­lages de la Haute Egypte afin de se ren­sei­gner sur les habitudes et le style de vie dans ces zones et le contact avec la po­pu­la­tion.

Cha­put a af­fir­mé qu'elle a or­ga­ni­sé des ex­po­si­tions au Centre cultu­rel en 1994 et 1995, ex­pri­mant son bon­heur pour la réou­ver­ture du centre en No­vembre der­nier, après sa fer­me­ture pen­dant plu­sieurs an­nées. Elle a in­di­qué qu'elle a ef­fec­tué de longs voyages en Egypte qu'elle vi­site deux fois par an pour s'ins­pi­ré de la na­ture pit­to­resque dans son art, met­tant l'ac­cent sur son in­té­rêt en par­ti­cu­lier pour les zones ru­rales, et cher­chant à tra­vers ses oeuvres à faire la lu­mière sur d'autres as­pects du riche pa­tri­moine de l'Egypte.

L'at­ta­chée cultu­relle à l'am­bas­sade d'Egypte à Pa­ris, le Dr Gha­da Ab­del Ba­ri, a as­sis­té à la cérémonie d'ou­ver­ture de l'ex­po­si­tion, en plus d'un cer­tain nombre d'ar­tistes fran­çais et étran­gers.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.