Al-Sis­si in­siste sur l'im­por­tance de la di­plo­ma­tie pour ré­soudre les crises

Watani Francophone - - الصفحة الأمامية -

Il y avait beau­coup de buts im­por­tants de la vi­site du pré­sident Ab­del-Fat­tah al-Sis­si en Ethio­pie pour par­ti­ci­per au Som­met de l'Union afri­caine, en in­sis­tant sur l'im­por­tance de la di­plo­ma­tie pour ré­soudre les crises et en re­cons­trui­sant de bonnes re­la­tions entre l'Egypte et le reste des na­tions afri­caines.

La vi­site a été bé­né­fique, car elle met­tait l'ac­cent sur les re­la­tions agri­coles entre l'Égypte et les pays du bas­sin du Nil.

Al-Sis­si a sou­li­gné que l'Egypte est dé­si­reuse d'amé­lio­rer et de conso­li­der de bonnes re­la­tions avec d'autres na­tions afri­caines. En 2017, il a vi­si­té quatre pays afri­cains, à sa­voir la Tan­za­nie, le Rwan­da, le Ga­bon et le Tchad, pour ré­soudre le pro­blème de la sé­cu­ri­té de l'eau dans les pays du bas­sin du Nil.

Les di­ri­geants de l'Égypte, de l'Éthio­pie et du Sou­dan se sont ren­con­trés en marge du Som­met de l'Union afri­caine, alors qu'ils conti­nuent de tra­vailler à la ré­so­lu­tion de l'im­passe sur le pro­jet de bar­rage Grande Re­nais­sance de l'Éthio­pie.

''Soyez ras­su­rés. Tout va bien. Nous par­lons comme une na­tion, pas trois, "a dé­cla­ré le pré­sident égyp­tien après la réunion.

Les chefs d'Etat sou­da­nais, éthio­pien et égyp­tien se sont mis d'ac­cord sur l'in­té­gra­tion d'un co­mi­té tri­par­tite per­ma­nent pour le sui­vi de la construc­tion du bar­rage éthio­pien Grande Re­nais­sance.

Le pré­sident égyp­tien Ab­del-Fat­tah al-Sis­si, le pré­sident sou­da­nais Omar al-Bé­chir et le Pre­mier mi­nistre éthio­pien Hai­le­ma­riam De­sa­le­gn ont conve­nu de plu­sieurs as­pects sub­stan­tiels pour amé­lio­rer les né­go­cia­tions à cet égard.

Les di­ri­geants ont conve­nu de char­ger le co­mi­té tri­par­tite, qui com­prend les mi­nistres de l'Ir­ri­ga­tion de chaque par­tie, de fonc­tion­ner comme un co­mi­té po­li­tique et de tra­vailler pour ré­soudre toutes les ques­tions en sus­pens liées au bar­rage, sur les­quelles ils doivent sou­mettre un rap­port aux trois di­ri­geants dans un dé­lai rai­son­nable.

Le bar­rage est un pro­jet éthio­pien qui de­vrait bé­né­fi­cier aux trois pays, de sorte que les par­ties de l'eau du Nil qui cor­res­pondent au Sou­dan et à l'Egypte ne de­vraient pas être af­fec­tées par sa construc­tion, ont dé­cla­ré les chefs d'Etat des trois pays.

Les di­ri­geants des trois pays ont sou­li­gné leur en­thou­siasme pour le main­tien de bonnes re­la­tions entre leurs gou­ver­ne­ments et leurs peuples et ont conve­nu de co­or­don­ner et de tra­vailler en­semble pour l'in­té­rêt com­mun de leurs peuples.

Le pré­sident sor­tant de l’Union afri­caine Al­pha Con­dé a d'autre part an­non­cé lors de son dis­cours de fin de man­dat que la pré­si­dence en exer­cice de l’Union pan­afri­caine en 2019 se­ra pi­lo­tée par le pré­sident Ab­del-Fat­tah al-Sis­si. Il suc­cé­de­ra au Rwan­dais Paul Ka­game qui pré­side l’UA pour l’exer­cice 2018 à par­tir du di­manche 28 jan­vier.

Un pro­jet d'ordre di­plo­ma­tique com­prend l'éta­blis­se­ment d'une troï­ka char­gée de re­pré­sen­ter l'ins­ti­tu­tion à l'in­ter­na­tio­nal et com­po­sée du pré­sident ac­tuel de l'As­sem­blée Paul Ka­game, de son pré­dé­ces­seur Al­pha Con­dé et de son suc­ces­seur Ab­del Fat­tah al-Sis­si.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.