L'opé­ra­tion «Si­naï 2018», une guerre to­tale contre les ter­ro­ristes

Watani Francophone - - الصفحة الأمامية -

L'Egypte est en­trée en mode de combat avec le lan­ce­ment de "l'Opé­ra­tion Si­naï 2018" - une opé­ra­tion de sé­cu­ri­té mas­sive qui a at­ti­ré toutes les com­po­santes des forces ar­mées et de la police.

Le dé­ploie­ment glo­bal vise les cel­lules ter­ro­ristes et les or­ga­ni­sa­tions cri­mi­nelles non seu­le­ment dans la pé­nin­sule, mais aus­si dans la val­lée du Nil et le désert oc­ci­den­tal.

Le pré­sident Ab­del Fat­tah al Sis­si avait pro­mis en no­vembre d'éli­mi­ner les élé­ments ter­ro­ristes "dans trois mois" après que des mi­li­tants aient tué plus de 300 per­sonnes dans une mos­quée du village d'Al Raw­dah, dans le sec­teur nord de la pé­nin­sule près de la ville de Bir El Abd.

"Je suis avec fier­té l'hé­roïsme de mes fils des forces ar­mées et de la police pour pur­ger la terre bie­nai­mée de l'Egypte des ter­ro­ristes, les en­ne­mis de la vie", a dé­cla­ré al Sis­si lors du lan­ce­ment de l'opé­ra­tion. En même temps, le mi­nis­tère de l'In­té­rieur a éle­vé l'état d'alerte na­tio­nal au ni­veau maxi­mum.

Le mi­nis­tère de la San­té a or­don­né aux hô­pi­taux de la zone du ca­nal de Suez de dou­bler le nombre de mé­de­cins par équipe dans les ser­vices d'ur­gence et d'as­su­rer la dis­po­ni­bi­li­té de tous les groupes san­guins pour la trans­fu­sion.

Les au­to­ri­tés em­pê­chaient les vé­hi­cules pri­vés d'en­trer dans le tun­nel d'Ah­med Ham­di, sous le ca­nal de Suez.

Les fer­me­tures d'écoles et les mul­tiples points de contrôle re­flètent le dé­fi que les forces de sé­cu­ri­té doivent re­le­ver pour sé­cu­ri­ser une zone in­fil­trée par l'EI. Le suc­cès, es­père le gou­ver­ne­ment, en­thou­sias­me­rait les élec­teurs pour l'élec­tion pré­si­den­tielle des 26 et 28 mars.

L'Église copte or­tho­doxe égyptienne a dé­cla­ré dans un com­mu­ni­qué sa so­li­da­ri­té et son sou­tien à la «vaste ba­taille» des forces ar­mées égyp­tiennes et de la police pa­trio­tique qui vise à épu­rer «les forces du terrorisme» dans tout le pays, confor­mé­ment aux­di­rec­tives d'Ab­del-Fat­tah al-Sis­si.

"L'his­toire en­re­gis­tre­ra les sac- ri­fices de la cou­ra­geuse ar­mée et de la police égyp­tiennes qui sa­cri­fient leurs vies pour la sta­bi­li­té du pays, vive l'uni­té de l'Egypte", ajoute le com­mu­ni­qué.

Al-Az­har a an­non­cé son "sou­tien to­tal" à l'opé­ra­tion Si­naï 2018, ap­pe­lant tout le peuple égyp­tien "à sou­te­nir les hommes cou­ra­geux de l'ar­mée et de la police dans leur lutte contre les élé­ments ter­ro­ristes et cri­mi­nels".

Dans un com­mu­ni­qué, la prin­ci­pale ins­ti­tu­tion sun­nite du monde a sa­lué les sa­cri­fices de l'ar­mée et de la police dans la confron­ta­tion avec les ter­ro­ristes afin que "l'Egypte puisse être pur­gée de ces élé­ments qui ont ter­ro­ri­sé et tué des citoyens" et "pour dé­jouer les ten­ta­tives du chaos et les conflits pour nuire à la sta­bi­li­té de la pa­trie."

Al-Az­har a éga­le­ment sa­lué les sa­cri­fices des ha­bi­tants du Si­naï qui "ont en­du­ré des souf­frances cau­sées par" la cri­mi­na­li­té de tels groupes ter­ro­ristes ".

Le suc­cès de l'opé­ra­tion ne dé­pen­drait pas du cô­té stra­té­gique seu­le­ment, mais l’ac­tion a ren­for­cé l'es­prit de fra­ter­ni­té et de co­opé­ra­tion com­mu­nau­taire entre la po­pu­la­tion du Si­naï du Nord.

Un cer­tain nombre de jeunes d'al-Ariche ont for­mé un co­mi­té de crise tem­po­raire et se sont por­tés vo­lon­taires pour ser­vir les citoyens lors des opé­ra­tions de sé­cu­ri­té et les as­sis­ter dans le do­maine des ser­vices de sé­cu­ri­té, les condi­tions de san­té et de la nour­ri­ture, de sorte que ce co­mi­té soit tem­po­raire et que la porte soit ou­verte pour faire du bé­né­vo­lat à tous ceux qui croient que ce­la peut ser­vir les citoyens dans cette crise.

Quelques heures après le lan­ce­ment de l’opé­ra­tion, les vo­lon­taires ont of­fert un grand nombre d'ap­par­te­ments dans cinq pro­vinces pour les ha­bi­tants du Si­naï qui ont été in­ca­pables de re­ve­nir en rai­son du dé­but de l'opé­ra­tion et la fer­me­ture des points de pas­sage du Si­naï, ain­si que quatre ap­par­te­ments pour ceux de l'ex­té­rieur de la pro­vince qui ne pou­vaient pas sor­tir de la ville d'al-Ariche.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.