J’ai lais­sé Google s’ins­tal­ler chez moi

En pas­sant l’été avec Google Home, la pre­mière en­ceinte in­tel­li­gente disponible en France, j’ai vé­cu une ex­pé­rience aus­si éton­nante qu’amu­sante. Et un peu in­quié­tante !

01net - - Sommaire - JEAN-MA­RIE PORTAL

Cet été, nous avons par­ta­gé notre quo­ti­dien avec une in­tel­li­gente artificielle. Ré­cit.

De­puis un mois, comme Dave dans 2001, l’Odys­sée de l’espace, je par­tage mon quo­ti­dien avec une intelligence artificielle. Je l’in­ter­pelle ain­si : “OK Google !”. Pour lui de­man­der d’ajus­ter l’éclai­rage de mon sa­lon, de lan­cer un épi­sode de House of Cards sur ma té­lé, de jouer un al­bum de U2, de me dire le temps qu’il fe­ra, d’ajou­ter des oeufs à ma liste de courses… ou, tout sim­ple­ment, de me dis­traire. Sauf que Google Home ne res­semble pas à un cy­clope cy­ber­né­tique, mais à une pe­tite en­ceinte ronde à po­ser sur une éta­gère. Sim­ple­ment re­liée en Wi­fi à ma box In­ter­net, elle me ré­pond avec une douce voix fé­mi­nine. Rien à voir avec HAL. Du moins, pas en ap­pa­rence… Car que fait-elle de toutes ces in­fos que je lui confie ?

Google Home

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.