Trans­for­mez le Rasp­ber­ry Pi en poste bu­reau­tique.

Ce na­no-or­di­na­teur en a dans le ventre ! Non seule­ment il peut se muer en un re­dou­table me­dia cen­ter (lire n° 869, p. 98), mais aus­si, grâce à l’OS Rasp­bian, en un PC de bureau par­ti­cu­liè­re­ment éco­no­mique, qui n’a rien à en­vier aux grands.

01net - - Sommaire -

Ra­pa­triez Rasp­bian sur votre or­di­na­teur

Mal­gré son for­mat ri­qui­qui, le Rasp­ber­ry Pi 3 est bel et bien un or­di­na­teur à part en­tière une fois qu’il est bran­ché à un écran ex­terne, à un cla­vier et à une sou­ris. À la sor­tie de sa boîte, il ne lui manque qu’un sys­tème d’ex­ploi­ta­tion. Avec son bureau très clas­sique, guère éloi­gné de ce que pro­pose Windows, Rasp­bian est la dis­tri­bu­tion Linux la mieux adap­tée à un usage bu­reau­tique. Sur un PC, ou­vrez un na­vi­ga­teur In­ter­net et ren­dez-vous sur bit.

do/dBCLr afin de té­lé­char­ger l’ar­chive Zip de la ver­sion la plus ré­cente de Rasp­bian.

Pré­pa­rez la carte mi­croSD qui ac­cueille­ra le sys­tème d’ex­ploi­ta­tion

Vi­si­tez en­suite la page bit.do/dBCMZ afin de ré­cu­pé­rer l’uti­li­taire Win32 Disk Ima­ger. Cet ou­til sert à la créa­tion de la carte mi­croSD de dé­mar­rage (le Rasp­ber­ry Pi ne dis­pose pas de mé­moire de sto­ckage). L’OS et vos fi­chiers sont ain­si en­re­gis­trés sur une ba­nale carte mé­moire. Choi­sis­sez de pré­fé­rence un mo­dèle ra­pide (de Classe 10, par exemple) et do­té d’une ca­pa­ci­té d’au moins 64 Go. Glis­sez-la dans le lec­teur de votre PC.

Créez le sup­port de dé­mar­rage de Rasp­bian

Dé­com­pres­sez l’ar­chive rasp­bian-jes­sie.zip sur le Bureau de Windows. Ins­tal­lez Win32 Disk Ima­ger et lan­cez-le, puis cli­quez sur le bou­ton si­tué à droite du champ Fi­chier image. Dé­si­gnez l’image de Rasp­bian (ras­bian-jes­sie.img) et va­li­dez (Ou­vrir). Dé­rou­lez le me­nu Pé­ri­phé­rique et sé­lec­tion­nez votre carte mi­croSD, après avoir vé­ri­fié la lettre de vo­lume qui lui est al­louée dans l’Ex­plo­ra­teur de fi­chiers pour ne pas com­mettre d’im­pair.

Ré­cu­pé­rez la carte mi­croSD

Poin­tez sur Écrire pour dé­mar­rer la créa­tion du sup­port boo­table et at­ten­dez que le mes­sage “Écri­ture réus­sie” ap­pa­raisse. Quit­tez alors Win32 Disk Ima­ger en ac­ti­vant le bou­ton Fer­mer. Lan­cez en­suite l’Ex­plo­ra­teur de

fi­chiers de Windows. Faites un clic droit sur le nom de la carte dans le vo­let de na­vi­ga­tion et exé­cu­tez la com­mande

Éjec­ter. Vous pou­vez à pré­sent ex­traire la carte mi­croSD.

Dé­mar­rez le Rasp­ber­ry Pi

Reliez le na­no-or­di­na­teur à l’écran au moyen du câble HDMI. Bran­chez un cla­vier et une sou­ris USB, puis glis­sez la carte mi­croSD dans l’em­pla­ce­ment pré­vu à cet efet sur le cô­té du boî­tier. Pour fi­nir, connec­tez l’adap­ta­teur sec­teur. Le bureau de Rasp­bian s’afche après quelques se­condes. Votre or­di­na­teur est prêt.

Bas­cu­lez l’in­ter­face et le cla­vier en fran­çais

Par dé­faut, les me­nus de Rasp­bian sont en an­glais, et le cla­vier gé­ré comme un mo­dèle qwer­ty. Op­tez pour l’icône Rasp­ber­ry dans le coin gauche de l’écran, puis Pre­fe­rences, Rasp­ber­ry Pi Confi­gu­ra­tion. Pla­cez-vous sur l’on­glet Lo­ca­li­sa­tion et dé­si­gnez Set Lo­cal. Ré­glez Lan­guage sur FR (French) et Coun­try sur FR@eu­ro (France). Va­li­dez (OK). Ac­ti­vez Set Time Zone pour dé­fi­nir l’Eu­rope et Pa­ris comme nou­vel em­pla­ce­ment, puis Set Key­board afin de pas­ser le cla­vier en fran­çais. Re­dé­mar­rer pour ap­pli­quer les nou­veaux pa­ra­mètres.

Bé­né­fi­ciez de la suite Li­breOf­fice

Cet OS Linux in­tègre un na­vi­ga­teur Web, quelques jeux et uti­li­taires, ain­si que la suite Li­breOf­fice com­plète. Ac­ces­sible de­puis le me­nu Rasp­ber­ry, Bu­reau­tique, elle est confi­gu­rée en ver­sion an­glaise. Pour pro­fi­ter de me­nus, d’une aide en ligne et d’ou­tils de cor­rec­tion en fran­çais, dé­rou­lez le me­nu Rasp­ber­ry, Pré­fé­rences, Add/Re­move

Soft­ware. Efec­tuez une re­cherche sur l’in­ti­tu­lé Li­breOfce. Co­chez French Help, French Lan­guage Pa­ckage et French The­sau­rus. Ins­tal­lez ces mo­dules (OK).

Gé­rez vos do­cu­ments et vos sup­ports amo­vibles

Dans la barre des me­nus, cli­quez sur Ou­vrir dans le ges­tion­naire de fi­chiers pour lan­cer l’Ex­plo­ra­teur. Les dos­siers de la carte mé­moire s’afchent dans le vo­let de na­vi­ga­tion. Faites un clic droit sur un élé­ment pour le dé­pla­cer, le re­nom­mer ou le sup­pri­mer. Afin d’ac­cé­der au conte­nu d’un pé­ri­phé­rique, sé­lec­tion­nez Al­ler à, Ap­pa­reils. Vous pou­vez aus­si co­pier ou ré­cu­pé­rer des fi­chiers sur des em­pla­ce­ments ré­seau (Al­ler à, Ré­seau).

Re­trou­vez vos fa­vo­ris In­ter­net et votre his­to­rique de na­vi­ga­tion

Rasp­bian pro­pose le na­vi­ga­teur In­ter­net Ch­ro­mium, la ver­sion open source de Google Chrome. Pour ré­cu­pé­rer fa­ci­le­ment les pa­ra­mètres, les extensions, les rac­cour­cis et les his­to­riques de na­vi­ga­tion dé­fi­nis sur vos autres ap­pa­reils, dé­ployez le me­nu Per­son­na­li­ser..., Pa­ra­mètres et poin­tez sur le bou­ton Connexion à Ch­ro­mium. En­trez alors les iden­ti­fiants de votre compte Google.

Ac­cé­dez au conte­nu de votre cloud

Il n’existe pas de client Drop­box adap­té à la ver­sion ARM de Linux uti­li­sée par le Rasp­ber­ry. Pour vous connec­ter à votre espace Drop­box, vous de­vez pas­ser par l’in­ter­face Web du ser­vice. Si vous uti­li­sez Google Drive, ins­tal­lez

overG­rive (bit.do/dBP4p) et as­so­ciez-le à votre compte. Ven­due 4,40 €, l’ap­pli fonc­tionne comme le client Google Drive of­ciel dont vous avez l’ha­bi­tude sous Windows.

Com­plé­tez votre pa­no­plie lo­gi­cielle

Quelques ap­plis es­sen­tielles font dé­faut à Rasp­bian. Vous au­rez éven­tuel­le­ment à ins­tal­ler des nou­veaux pro­grammes. Pour ce­la, ex­plo­rez le me­nu. Rasp­ber­ry, Pré­fé­rences, Add/Re­move Soft­ware. Pour pro­fi­ter d’un puis­sant ou­til de re­touche d’images, par exemple, ta­pez

Gimp dans le champ de re­cherche, puis va­li­dez (En­trée). Co­chez la ligne The GNU Image Ma­ni­pu­la­tion Pro­gram (pour Gimp) et cli­quez sur OK. En­fin, dé­rou­lez le me­nu Rasp­ber­ry, Gra­phisme afin d’ou­vrir le lo­gi­ciel.ô■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.