Un ami qui vous veut du bien

01net - - Société - MARK ZU­CKER­BERG FA­CE­BOOK

Et il en pense quoi, Mon­sieur Nor­mal ? Pas de la qualité du co­ton de ses sweats à ca­puche. Non, de la marche du monde. D’après sa page Fa­ce­book, le ré­seau so­cial qu’il a créé en 2004, il se pro­nonce pour le contrôle des armes à feu (après la ré­cente tue­rie de Las Ve­gas). Sui­vi par 97 mil­lions d’amis, il se pose en ardent dé­fen­seur de l’idéal dé­mo­cra­tique et de la di­ver­si­té. Le 6 sep­tembre, il or­ga­nise un Fa­ce­book Live, chez lui, à Pa­lo Al­to (Ca­li­for­nie). Sur son ca­na­pé, il a convié trois “drea­mers”, ces jeunes gens sans pa­piers qui par­ti­cipent au dy­na­misme des États-Unis et que le pré­sident Do­nald Trump a dans le nez. Il dis­cute avec eux à bâ­tons rom­pus, en di­rect. Qua­rante-cinq mi­nutes d’échange, plus de 3 mil­lions de vues sur In­ter­net… En dé­rou­lant le fil d’ac­tua­li­té de Mark Zu­cker­berg se des­sinent ain­si les contours idéo­lo­giques du

pro­gres­sisme contem­po­rain, in­car­né dans le man­tra qu’il af­fiche en haut de page et qui sonne comme un slo­gan de cam­pagne : “Brin­ging

the world clo­ser to­ge­ther” (Rap­pro­cher le monde en­semble).

En jan­vier, le jeune mil­liar­daire a d’ailleurs dé­bu­té un tour des États-Unis, au cours du­quel il a ren­con­tré des pê­cheurs en Alas­ka ou des che­mi­nots dans le Ne­bras­ka. En fa­veur du re­ve­nu uni­ver­sel et de l’Ac­cord de Pa­ris sur le cli­mat, il a em­bau­ché au sein de sa fon­da­tion – la Chan Zu­cker­berg Ini­tia­tive – un cer­tain Joel Be­nen­son, an­cien stra­tège d’Oba­ma. Il dis­pose d’un mé­dia re­dou­table (Fa­ce­book) et d’un ou­til de sur­veillance ul­tra­per­for­mant (Fa­ce­book), que n’im­porte quel État rê­ve­rait de pos­sé­der pour contrô­ler sa po­pu­la­tion. De quoi dé­ve­lop­per un sen­ti­ment de toute-puis­sance dis­si­mu­lé sous un ba­nal tee-shirt Gap.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.