Ob­jec­tif zé­ro sa­la­rié

01net - - Société - JEFF BE­ZOS AMA­ZON

Créé en 1994 par Jeff Be­zos, Ama­zon est l’une des rares en­tre­prises des dé­buts du Web à avoir sur­vé­cu. Le se­cret de sa réus­site qui, au­jourd’hui en­core, ins­pire les der­niers en­trants, comme Uber ? Un ser­vice im­pec­cable, des consom­ma­teurs chou­chou­tés, mais

des sa­la­riés cha­hu­tés. “Be­zos a sou­vent pous­sé son per­son­nel avec la fi­nesse d’un chef de nage pour ga­lé­riens”, écrit le jour­na­liste Ri­chard L. Brandt, l’un de ses bio­graphes.

Dans ses en­tre­pôts géants où s’en­tassent des cen­taines de mil­liers d’ar­ticles at­ten­dant d’être li­vrés en un temps re­cord, l’an­cien tra­der a d’ailleurs dé­ci­dé de “dé­ma­té­ria­li­ser” sa main-d’oeuvre, c’est en­core mieux. Pour ti­rer coûte que coûte les prix à la baisse et ga­gner en ef­fi­ca­ci­té, il em­ployait fin 2016 plus de 45 000 ro­bots ma­ga­si­niers dans 20 de ses 140 centres de dis­tri­bu­tion dans le monde – au­cun en France.

Au to­tal, les hu­mains res­tent en su­pé­rio­ri­té nu­mé­rique à ce jour, mais pour com­bien de temps ? “Pour le mo­ment, on ne fait pas mieux que

l’oeil humain et on ne sait pas en­core

le rem­pla­cer”, in­di­quait Ro­nan Bo­lé, le di­rec­teur des opé­ra­tions d’Ama­zon France, à L’Usine Di­gi­tale, en sep­tembre der­nier. “Pour le mo­ment”, comme dit Ro­nan…

Outre des bras au­to­ma­ti­sés et de pe­tits ro­bots-char­riots rou­lants dé­jà opé­ra­tion­nels, Ama­zon, pion­nier dans le re­tail mé­ca­ni­sé, planche sec sur des li­vrai­sons par drone ou des ma­chines ap­pre­nantes su­per­ha­biles pour sa­tis­faire au mieux ses clients. Et il fau­drait être bien naïf pour ima­gi­ner que ces ro­bots ne nous rem­pla­ce­ront pas mais col­la­bo­re­ront avec les hu­mains. “Ils ont dé­jà choi­si de ne pas plier : voyez les pho­tos des chaînes de mon­tage au­to­mo­bile où il n’y a pas âme qui vive”, re­mar­quait ré­cem­ment l’éco­no­miste Paul Jo­rion dans 01net Ma­ga­zine. Au fi­nal, Be­zos, dont l’in­fluence est ma­jeure, fa­brique un fu­tur pa­ra­doxal où nous se­rons com­blés en tant que consom­ma­teurs, mais floués comme tra­vailleurs. Les pre­miers sont bien par­tis pour avoir la peau des se­conds. Qui pour­ra alors en­core rem­plir leur pa­nier ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.