Les pe­tits se­crets de Via­go­go

Cer­taines billet­te­ries en ligne ont re­cours à des as­tuces dou­teuses pour vous convaincre d’ache­ter chez elles vos places de spec­tacle. Nous vous dé­voi­lons leurs mé­thodes.

01net - - SOMMAIRE - PAR VALERIE QUELIER

La billet­te­rie en ligne de places de spec­tacle pas­sée à la loupe.

1 Une course contre la montre sa­vam­ment or­ches­trée

Le prin­cipe de ce site ? Si­mu­ler une si­tua­tion d’ex­trême ur­gence. Dès que vous sé­lec­tion­nez un spec­tacle, vous ap­pre­nez qu’une cen­taine d’autres in­ter­nautes s’y in­té­ressent aus­si. La preuve de cette sup­po­sée af­fluence ? Une fois que vous avez choi­si une date, la page d’achat met une longue mi­nute à s’af­fi­cher. Puis vous voi­là de nou­veau abreu­vé d’aver­tis­se­ments chif­frés et in­vé­ri­fiables : “Il ne reste plus que deux places”, “Moins de 2 % de billets dis­po­nibles pour cet évé­ne­ment”… Et quand vous vous dé­ci­dez, vous avez cinq mi­nutes pour ré­gler. Si­non, quel­qu’un d’autre bé­né­fi­cie­ra de vos ti­ckets. Dé­ci­dé­ment, Via­go­go nous pren­drait-il pour des go­gos ? 2 Des condi­tions soi-di­sant ex­cep­tion­nelles “Billets in­con­tour­nables !”, as­sure le site en lettres rouges. Mais à quel prix… Les fans du groupe de mu­sique 5 Se­conds of Sum­mer de­vront ain­si dé­bour­ser la co­quette somme de 202 € par per­sonne pour as­sis­ter au concert pa­ri­sien du 4 avril. Sa­chant que le pa­lais de To­kyo, où au­ra lieu le show, met en vente les pré­cieuses en­trées à... 37,30 €. De quoi crier à l’ar­naque. Mais l’évé­ne­ment ne bé­né­fi­ciant pas de sub­ven­tions pu­bliques, re­vendre les places à un prix su­pé­rieur à leur va­leur fa­ciale est au­to­ri­sé. D’au­tant qu’elles trou­ve­ront pre­neurs. Sa­chez que le Syn­di­cat na­tio­nal du spec­tacle mu­si­cal et de va­rié­té (Pro­diss) vient d’aler­ter sur la pré­sence de faux ti­ckets sur ce site. 3 Des avan­tages dis­cu­tables “Vue dé­ga­gée.” “Sec­tion la plus po­pu­laire.” Via­go­go ne ta­rit pas d’éloges sur les pri­vi­lèges qu’il vous offre. Pour­tant, le concert de 5 Se­conds of Sum­mer se tien­dra bien au pa­lais de To­kyo, mais dans l’es­pace contem­po­rain, ap­pe­lé Yoyo. Et là, le pla­ce­ment est libre ! Au­tre­ment dit, seuls les pre­miers ar­ri­vés se re­trou­ve­ront de­vant la scène. Votre ré­ser­va­tion ne vous ga­ran­tit rien. En­core du­pé ? 4 Des ta­rifs ma­jo­rés au mo­ment de ré­gler Non content de mul­ti­plier par cinq le prix du billet, Via­go­go n’hé­site pas à fac­tu­rer des frais de li­vrai­son. Lorsque vous vous ap­prê­tez à sai­sir votre nu­mé­ro de carte ban­caire, 7 € s’ajoutent à la fac­ture. Voire, cer­taines fois, beau­coup plus. Ain­si, pour le concert de Joan Baez, le 4 juin pro­chain, les frais de li­vrai­son s’en­volent à 36 € pour une place coû­tant dé­jà 120 €. Un bon conseil, ne cli­quez pas sur Va­li­der. Fuyez.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.