Lille teste la jus­tice pré­dic­tive

Un al­go­rithme per­met d’an­ti­ci­per les dé­ci­sions de jus­tice se­lon la ju­ris­pru­dence

20 Minutes (Lille) - - GRAND LILLE - Mi­kaël Li­bert

Ma­dame Ir­ma des avo­cats. Une start-up ba­sée à Paris dé­ve­loppe un lo­gi­ciel qui per­met, si­non de pré­dire, au moins d’an­ti­ci­per les dé­ci­sions de jus­tice en ex­ploi­tant l’im­mense base de don­nées consti­tuée par la ju­ris­pru­dence. Le bâ­ton­nier Sté­phane Dhonte, pa­tron des avo­cats lillois, a pro­po­sé que son bar­reau teste « Pre­dic­tice ».

Ga­gner un temps pré­cieux

Ce­la fait un an que Louis Lar­ret-Cha­hine, élève avo­cat au bar­reau de Paris, bosse sur Pre­dic­tice, une so­lu­tion d’in­tel­li­gence col­la­bo­ra­tive au ser­vice du Droit. « Ten­ter de pré­dire une dé­ci­sion de jus­tice en se ba­sant sur la ju­ris­pru­dence, c’est le tra­vail d’un avo­cat, ex­plique-t-il. Mais ce­la est souvent très long. » Car cette fa­meuse ju­ris­pru­dence, qui consti­tue l’en­semble des dé­ci­sions de jus­tice sur une ques­tion juridique don­née, est très fournie. « Avec notre so­lu­tion, l’avo­cat entre les don­nées de son dos­sier dans la barre de re­cherche et Pre­dic­tice lui sort un pa­nel de ju­ris­pru­dences si­mi­laires », pour­suit le fon­da­teur de la so­cié­té.

« Ces re­cherches pou­vaient prendre plu­sieurs heures avant », as­sure Sté­phane Dhonte. En­thou­sias­mé par le po­ten­tiel de l’ou­til, le bâ­ton­nier a quand même dû convaincre ses col­lègues : « Il faut tuer le fan­tasme, ça ne rem­pla­ce­ra pas les avo­cats dont les ana­lyses ne peuvent être au­to­ma­ti­sées ». Pour lui, il s’agit plu­tôt d’un ou­til stra­té­gique : « Le dé­fen­seur peut, par exemple, voir quelle ju­ri­dic­tion se­ra la plus en­cline à rendre une dé­ci­sion fa­vo­rable à son client. »

« Dans cer­tains dos­siers où des in­dem­ni­tés sont en jeu, Pre­dic­tice est une aide à la né­go­cia­tion », ren­ché­rit Louis Lar­ret-Cha­hine. Pour une ques­tion d’éthique, le droit pé­nal n’est pas pris en compte « On ne veut pas sa­voir dans quelle ju­ri­dic­tion un pé­do­phile risque le moins d’an­nées de pri­son. » De­puis ven­dre­di, une tren­taine d’avo­cats lillois ont en­ta­mé une phase de test qui doit du­rer six se­maines, mais au­cune date n’est ar­rê­tée pour la mise en ser­vice. L’ou­til n’est dis­po­nible que pour les pro­fes­sion­nels.

Pre­dic­tice est un « ou­til stra­té­gique » pour les avo­cats.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.