Un étu­diant prêt à tra­ver­ser la Manche pour la science

Un élève de l’In­sa Lyon va tra­ver­ser la Manche à la nage en s’équi­pant de cap­teurs

20 Minutes (Lille) - - Grand Lille - Oli­vier Abal­lain

Dans l’eau, Pierre-Ju­lian Pou­ran­tru se trans­forme en co­baye hu­main. Cet étu­diant de l’In­sa Lyon s’est lan­cé dans un pro­jet hors-norme : il se pré­pare à tra­ver­ser la Manche à la nage en juillet, équi­pé d’un simple maillot de bain et de quelques cap­teurs. En­vi­ron 300 per­sonnes tentent chaque an­née la tra­ver­sée, sur un par­cours de 45 km en­vi­ron. Mais cet ex­ploit es­sen­tiel­le­ment spor­tif, Pierre-Ju­lian Pou­ran­tru veut le rendre scien­ti­fique.

Peu d’études sur le su­jet

Le pro­jet, me­né en lien avec l’uni­ver­si­té de Lyon, a dé­jà ré­col­té 10 000 € de fi­nan­ce­ments au­près de di­vers par­te­naires, et 1 500 € au­près des par­ti­cu­liers. L’un des par­te­naires, l’en­tre­prise Bo­dy­cap, four­nit un cap­teur de tem­pé­ra­ture in­terne… à ava­ler. « On le prend comme un ca­chet, et ça en­re­gistre la tem­pé­ra­ture cor­po­relle en per­ma­nence », dé­taille Pierre-Ju­lian Pou­ran­tru. Rythme car­diaque, pres­sion ar­té­rielle, fré­quence de nage : les pa­ra­mètres se­ront ana­ly­sés par Ré­mi Pou­pel­loz, étu­diant en mas­ter-1 re­cherche. C’est lui qui suit scien­ti­fi­que­ment le pro­jet, au sein du la­bo­ra­toire in­ter­uni­ver­si­taire de bio­lo­gie de la mo­tri­ci­té (LIBM). La ten­ta­tive de tra­ver­sée per­met­tra, se­lon Pierre-Ju­lian Pou­ran­tru, de « mieux com­prendre l’adap­ta­tion du corps au froid », et la ges­tion de la fa­tigue. « Le sui­vi phy­sio­lo­gique en en­du­rance a été fait en course à pied, mais ra­re­ment en na­ta­tion », ob­serve d’ailleurs Ré­mi Pou­pel­loz, qui n’a re­trou­vé qu’une seule étude sur le su­jet. L’en­traî­ne­ment a d’ailleurs dé­jà li­vré quelques en­sei­gne­ments sur la ther­mo­ré­gu­la­tion du corps. « On s’est ren­du compte qu’en aug­men­tant la fré­quence des mou­ve­ments de nage, de 40 à 60 par mi­nutes, la tem­pé­ra­ture cor­po­relle se main­te­nait mieux, sans fa­ti­guer beau­coup plus », pré­cise Ré­mi Pou­pel­loz. Pierre-Ju­lian Pou­ran­tru pense pou­voir tra­ver­ser le dé­troit en « dix à douze heures » (le re­cord est à 6 h 55). L’étu­diant bé­né­fi­cie d’un em­ploi du temps amé­na­gé à l’In­sa, et il comp­tait dé­jà, avant ce pro­jet, par­mi les meilleurs Fran­çais en eau libre.

Pierre-Ju­lian Pou­ran­tru à l’en­traî­ne­ment près de Mar­seille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.