Un bailleur social mise sur le luxe

Face au Louvre-Lens, d’an­ciens co­rons vont être trans­for­més en ré­si­dence hô­te­lière

20 Minutes (Lille) - - Grand Lille - Mi­kaël Li­bert

Luxe et pa­tri­moine. Mar­di ma­tin avait lieu le lan­ce­ment of­fi­ciel du chan­tier du fu­tur hô­tel de luxe, si­tué juste en face de l’en­trée du mu­sée du Louvre-Lens, rue Paul-Bert. Un pro­jet ori­gi­nal puis­qu’il pren­dra la forme d’une ré­si­dence hô­te­lière ins­tal­lée dans d’an­ciennes mai­sons de mi­neurs, les co­rons.

Re­ca­ser les ha­bi­tants

C’est une barre de pe­tites mai­sons mi­toyennes aux fa­çades de briques rouges d’un étage, avec une vue pri­vi­lé­giée sur le mu­sée et son parc. L’en­semble ap­par­tient au bailleur social Mai­son et ci­tés. Le pro­jet de trans­for­mer l’en­droit en hô­tel est dans les tuyaux de­puis long­temps, « dès que nous avons ap­pris l’ar­ri­vée du mu­sée » se­lon Do­mi­nique Soyer, di­rec­teur gé­né­ral de Mai­sons et ci­tés. Mais il a d’abord fal­lu re­ca­ser les per­sonnes qui y ha­bi­taient. « Ça ne s’est pas fait sans mal, les gens ont un peu râ­lé », se sou­vient Ma­ry­line, une ha­bi­tante de la rue dont cer­tains de ses amis ha­bi­taient le fu­tur hô­tel. Au­jourd’hui, le champ est libre pour ra­di­ca­le­ment trans­for­mer les lieux. Le pro­jet, bud­gé­té à 8,5 mil­lions d’eu­ros, est por­té par le bailleur et par Es­prit de France, un groupe hô­te­lier de stan­ding. Mais il n’est ce­pen­dant pas ques­tion de tout ra­ser, au contraire. Charge au ca­bi­net d’ar­chi­tectes lillois Maes de « va­lo­ri­ser ce pa­tri­moine lo­cal em­blé­ma­tique », as­sure Em­ma­nuel Rus­sel, pré­sident d’Es­prit de France. Ain­si, les fa­çades et les jar­dins vont être conser­vés et c’est à peu près tout. L’in­té­rieur fe­ra la part belle aux es­paces ou­verts et épu­rés avec, tout de même, un rap­pel en briques ty­piques par-ci, par-là, « conni­vence entre le pas­sé et la mo­der­ni­té », glisse l’ar­chi­tecte Hu­bert Maes. Outre les 52 chambres pour deux ou quatre per­sonnes, l’hô­tel se­ra do­té d’une bras­se­rie et d’un bar, ins­tal­lés dans une construc­tion neuve. La bras­se­rie pour­ra ac­cueillir une cen­taine de cou­verts et le bar, lui, s’or­ne­ra des cou­leurs du club de foot lo­cal, le RC Lens. L’en­semble doit ou­vrir ses portes à l’été 2018. Un sou­la­ge­ment pour l’Of­fice de tou­risme de Lens qui doit se dé­brouiller avec une offre hô­te­lière res­treinte. « A Lens in­tra-mu­ros, il y a quatre hô­tels cor­rects et un autre qui est li­mi­trophe. Soit 236 chambres seule­ment », ex­plique-t-on à l’Of­fice de tou­risme. L’ar­ri­vée de ce quatre étoiles est « une ex­cel­lente nou­velle » pour es­pé­rer gar­der plus long­temps les vi­si­teurs du Louvre-Lens.

Les fa­çades et les jar­dins des mai­sons de mi­neurs vont être conser­vés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.