Deux hommes clés de l’en­quête tou­jours en fuite

20 Minutes (Lille) - - Actualité - Ca­ro­line Po­li­ti

Mal­gré quelque 28 000 P.-V. ver­sés au ten­ta­cu­laire dos­sier d’ins­truc­tion

(225 tomes) qui mo­no­po­lise six juges, deux ans après le 13-No­vembre, les in­ves­ti­ga­tions n’ont pas per­mis de le­ver toutes les zones d’ombre. Huit in­di­vi­dus, par­mi les­quels sept sont dé­te­nus en France, ont été mis en exa­men et huit man­dats d’ar­rêt ont été dé­li­vrés (cinq à l’en­contre de dé­te­nus en Bel­gique, un en Tur­quie). Les deux der­niers concernent des in­di­vi­dus pro­ba­ble­ment en­core sur « zone », consi­dé­rés comme des « élé­ments clés » de l’en­quête. A com­men­cer par Ous­sa­ma Atar, car « tout pousse à croire qu’il a joué un rôle im­por­tant », livre une source proche du dos­sier. Dans les se­maines qui suivent les at­ten­tats, les en­quê­teurs ac­quièrent la cer­ti­tude qu’Ab­del­ha­mid Abaaoud, qui fut un temps pré­sen­té comme le « cer­veau », a da­van­tage joué le rôle d’un « co­or­di­na­teur » sur le ter­rain. Les in­ves­ti­ga­tions s’orientent vers un dji­ha­diste connu sous le nom d’« Abou Ah­med ». Pen­dant des mois, les en­quê­teurs peinent à iden­ti­fier l’homme se ca­chant der­rière ce nom de guerre. Ils sont dé­sor­mais convain­cus qu’il s’agit d’Ous­sa­ma Atar, un Bel­go-Ma­ro­cain, vé­té­ran du dji­had.

L’ar­ti­fi­cier joue les ré­fu­giés

Le se­cond man­dat d’ar­rêt concerne le seul membre en­core en fuite de la cel­lule, un homme connu sous dif­fé­rents alias, comme ce­lui d’Ah­mad Al­khald, et consi­dé­ré comme l’ar­ti­fi­cier en chef. Ses em­preintes ont été dé­cou­vertes sur plu­sieurs cein­tures ex­plo­sives et dans deux planques. Se­lon le té­moi­gnage d’un mis en exa­men dans le dos­sier des at­ten­tats de Bruxelles, il au­rait pas­sé la to­ta­li­té du mois d’oc­tobre avec les fu­turs ter­ro­ristes de Pa­ris pour les ai­der à pré­pa­rer les bombes, avant de faire che­min in­verse. Comme l’a ré­vé­lé Le Monde, Ah­mad Al­khald a été in­ter­pel­lé le 1er no­vembre dans un train le me­nant à Bel­grade. L’homme, qui se fai­sait pas­ser pour un ré­fu­gié, a en­suite dis­pa­ru d’un centre de de­man­deurs d’asile hon­grois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.