Un nou­veau dé­part pour Cyril Ka­mar (ex-K. Ma­ro)

Au­tre­fois connu sous le nom de K. Ma­ro, Cyril Ka­mar a sor­ti un nou­vel al­bum, « Ave­nues »

20 Minutes (Lille) - - La Une - Clio Wei­ckert

« J’avais vrai­ment en­vie de faire un al­bum pour me faire plai­sir, pour im­pres­sion­ner ma femme, et pour me re­trou­ver avec des co­pains qui sont des es­thètes dans dif­fé­rents sec­teurs.» Confor­ta­ble­ment ins­tal­lé dans un fau­teuil de son agence de pro­duc­tion et de ma­na­ge­ment dans le 1er ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris, Cyril Ka­mar est for­mel, il ne s’agit pas d’un «come-back». Il avait connu les feux de la rampe sous le pseu­do de K. Ma­ro dans les an­nées 2000 avec le titre «Femme Like U». De­puis, rien, ou presque. Le 15 juin, il a sor­ti un nou­vel al­bum, Ave­nues. Un re­tour re­la­ti­ve­ment dis­cret, qui n’est pas pour dé­plaire à Cyril Ka­mar, qui a pour un temps étouf­fé K. Ma­ro.

A pre­mière vue, ce nou­veau pro­jet peut pa­raître sur­pre­nant. L’une des toutes der­nières images que Ka­mar nous avait lais­sées était celle d’un ex­pert du fran­glais, du look bling­bling et du re­gard en­jô­leur. Mais c’est en­tou­ré d’un col­lec­tif d’ar­tistes et dé­pouillé de ces ap­pa­rats qu’il se pré­sente au­jourd’hui, dans une dé­marche créa­tive ma­riant hip-hop et art contem­po­rain. « Cer­taines per­sonnes de ce col­lec­tif viennent de la mode, de la haute cou­ture, de la street, tous ont un peu ce truc en com­mun d’être mul­ti­task [mul­ti­tâche] », ex­plique-t-il. Lan­cés au compte-gouttes de­puis sep­tembre, les titres s’ac­com­pagnent de « films mu­si­caux » du Ka­mar & The Bug­ged Mind Crew (le nom du col­lec­tif) qui rendent hom­mage à des ar­tistes tels que Pierre Sou­lages ou JonOne, convoquent des marques de luxe comme Gi­ven­chy Beau­ty ou Buc­cel­la­ti et convient des per­son­na­li­tés telles que Ma­de­moi­selle Agnès. Ka­mou­lox ? « On s’en fout que ça marche ou que ça ne marche pas, de toute fa­çon ça n’ira pas à la radio, ce n’est pas le for­mat pour al­ler en té­lé non plus, mais on est libre », ré­pond Cyril Ka­mar. Il n’est pas ano­din que, pour se re­lan­cer ar­tis­ti­que­ment, l’ar­tiste ait dé­ci­dé de chan­ger d’iden­ti­té et d’op­ter pour Ka­mar, son nom de fa­mille. « Même si j’ai vé­cu des choses ex­tra­or­di­naires dans ma jeune car­rière, j’ai l’im­pres­sion d’être pas­sé à cô­té de beau­coup de choses. » Que les fans de la pre­mière heure se ras­surent, l’heure de la re­traite à taux plein n’a pas en­core son­né pour K. Ma­ro. « Il n’est pas dit que je n’y re­vienne pas à un mo­ment. Il y a des dates qui se cé­lèbrent et des al­bums que je ré­écoute. I’m in peace [je suis en paix] avec ce per­son­nage, main­te­nant, as­sure-t-il. Ce nou­veau pro­jet y est pour beau­coup, ça me per­met de voir ce que je peux faire. Après, je me dis que ça vau­drait peut-être le coup qu’on fasse un clin d’oeil. » En at­ten­dant, place à Ka­mar.

«Je suis en paix avec le per­son­nage de K. Ma­ro, main­te­nant. »

La dé­marche créa­tive de Cyril Ka­mar mêle hip-hop et art contem­po­rain.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.