Coupe du monde

L’équipe de France a fait son pre­mier en­traî­ne­ment en Rus­sie

20 Minutes (Lyon) - - LA UNE - De notre en­voyé spé­cial à Istra (Rus­sie), Ni­co­las Ca­mus

Ar­ri­vée à Istra, l’équipe de France pré­pare la com­pé­ti­tion dans un pe­tit co­con à l’écart de toute per­tur­ba­tion

Les Bleus vou­laient de la tran­quilli­té, ils sont ser­vis. Ar­ri­vés à leur camp de base si­tué sur la com­mune de Kos­tro­vo, à proxi­mi­té d’Istra, une ville de 35000 ha­bi­tants se trou­vant à une bonne heure de Mos­cou, ils ont pu se rendre compte que pas grand monde ne vien­drait les dé­ran­ger pen­dant ce Mon­dial. Le lieu est idéal pour se pré­pa­rer en toute quié­tude. Il faut juste ne pas avoir peur du bruit des trac­teurs et autres en­gins non iden­ti­fiés qu’on peut croi­ser sur les routes.

«Ce n’est pas le grand luxe»

Au Hil­ton Gar­den Inn New Ri­ga, l’hô­tel quatre étoiles où ils ré­sident, le staff et les joueurs de l’équipe de France ont de quoi prendre leurs aises. On y trouve ter­rains de ten­nis et de bas­ket, pis­cine in­té­rieure, salles de fit­ness et vi­déo, et chambres spa­cieuses per­son­na­li­sées pour chaque joueur. «On est bien ins­tal­lé, ex­plique Di­dier Des­champs. Le camp de base est agréable avec de l’es­pace. Ce n’est pas le grand luxe, mais c’est confor­table, fonc­tion­nel, il y a tout ce qu’il faut. Les joueurs s’y sentent bien.» Les règles pour en­trer dans la for­te­resse sont strictes. Pour tout le monde. « Même notre pré­sident [Noël Le Graët], qui est sor­ti ce ma­tin [lun­di], n’a pas pu ren­trer, ri­gole DD. On a be­soin de tran­quilli­té, mais je ne vou­lais pas non plus que ça fasse bun­ker. On est sou­mis à des règles de sé­cu­ri­té qui ne dé­pendent pas de nous.» Le ter­rain d’en­traî­ne­ment, si­tué à une di­zaine de ki­lo­mètres, est ni­ché dans la fo­rêt. Lors de la pre­mière séance, une poi­gnée de lo­caux s’y est ren­due mais n’a pas pu en­trer. L’en­traî­ne­ment ou­vert au pu­blic est pré­vu ce mar­di. Quelques fans tri­co­lores de­vraient être là. En­fin, si le bus n’est pas en panne. Joint en fin de se­maine, le pré­sident des Ir­ré­sis­tibles Fran­çais nous avait ra­con­té qu’il par­tait avec une ving­taine de membres du groupe en car, sa­me­di soir de­puis Lyon, pour ar­ri­ver dans la nuit de lun­di à mar­di. Qua­rante-huit heures de tra­jet, 3 300 km par­cou­rus… «Une fo­lie» pour mon­trer aux Bleus qu’ils ne sont pas seuls au monde.

Pre­mier en­traî­ne­ment en Rus­sie sous la pluie pour Ma­tui­di et Gi­roud.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.