20 Minutes (Lyon)

Au-de­là du fait di­vers, l’hu­main

Ins­pi­rée d’un meurtre, la mi­ni­sé­rie « Laë­ti­tia » évoque d’abord la vie de la jeune femme

- Anne De­mou­lin Entertainment · France · Victor Hugo · Jean-Xavier de Lestrade · A‰ditions du Seuil · Les Misérables · Les Misérables

Il fal­lait toute la dé­li­ca­tesse du re­gard du réa­li­sa­teur os­ca­ri­sé Jean-Xa­vier de Les­trade pour mettre en image cette tra­gé­die. La mi­ni­sé­rie en 6 x 45 mi­nutes Laë­ti­tia, dif­fu­sée sur France 2 ce lun­di à 21 h 05, re­vient sur le meurtre de Laë­ti­tia Per­rais. A 18 ans, elle a été en­le­vée, vio­lée et as­sas­si­née par le cri­mi­nel mul­ti­ré­ci­di­viste To­ny Meil­hon, à La Ber­ne­rie-en-Retz, un vil­lage non loin de Por­nic, dans la nuit du 18 au 19 jan­vier 2011. La tête et les membres de la jeune femme se­ront re­trou­vés au fond d’un plan d’eau à La­vau-sur­Loire le 1er fé­vrier 2011. Pour­quoi la fic­tion Laë­ti­tia dé­passe-telle la simple mise en image d’un fait di­vers sor­dide et mons­trueux? C’est d’abord l’adap­ta­tion de l’en­quête d’Ivan Ja­blon­ka, Laë­ti­tia ou la Fin des hommes, prix Médicis en 2016 (édi­tions du Seuil). « Evi­dem­ment, c’est un fait di­vers qui ra­conte la mort atroce d’une jeune fille, mais ce n’est pas le su­jet ni du livre, ni de la sé­rie », ex­pli­quait Jean-Xa­vier de Les­trade lors d’une table ronde, à l’oc­ca­sion du Fes­ti­val de la fic­tion de La Ro­chelle 2019.

Au-de­là du fait di­vers, Laë­ti­tia est une ré­flexion sur les vio­lences faites aux en­fants et aux femmes. « A tra­vers la mort de cette jeune fille, on dé­couvre un monde, une so­cié­té dans la­quelle il y a une vio­lence or­di­naire, quo­ti­dienne, presque in­vi­sible», ré­sume le réa­li­sa­teur. Et d’ajou­ter : « Au fond, ce qui m’a frap­pé en li­sant le livre, j’avais l’im­pres­sion quelque part de lire Les Mi­sé­rables de Vic­tor Hugo, sauf que c’est main­te­nant, c’est au­jourd’hui, c’est là, de­vant nos yeux. C’est ça qui est bou­le­ver­sant. » « J’ai vou­lu par­ler de la vie de Laë­ti­tia. Pas du ca­davre dé­cou­pé en mor­ceaux, mais de cette jeune femme qui a eu des peines, des joies, des pe­tits co­pains », re­late de son cô­té Ivan Ja­blon­ka.

Non, Laë­ti­tia, pre­mière sé­rie fran­çaise sé­lec­tion­née au Sun­dance Film Fes­ti­val 2020, pré­sen­tée au Fes­ti­val de la Fic­tion TV de La Ro­chelle 2019 et à Sé­ries Ma­nia 2019, n’est pas une énième fic­tion re­la­tant un fait di­vers. C’est un por­trait qui re­donne de l’hu­ma­ni­té à une femme que notre so­cié­té n’a pas su pro­té­ger.

«C’est main­te­nant, c’est au­jourd’hui, c’est là, de­vant nos yeux. C’est ça qui est bou­le­ver­sant.»

Jean-Xa­vier de Les­trade,

réa­li­sa­teur

 ??  ?? Marie Co­lomb campe l’hé­roïne de Laë­ti­tia, dif­fu­sé ce lun­di sur France 2.
Marie Co­lomb campe l’hé­roïne de Laë­ti­tia, dif­fu­sé ce lun­di sur France 2.

Newspapers in French

Newspapers from France