La grève va bon train

Les syn­di­cats de la SNCF amorcent, ce mar­di, leur 29e jour de mo­bi­li­sa­tion. Face à la fer­me­té du gou­ver­ne­ment, elle pour­rait per­du­rer au-de­là du mois de juin.

20 Minutes (Marseille) - - Coupe Du Monde - Ni­co­las Raf­fin

Les syn­di­cats de la SNCF sont en passe de réus­sir un de leurs pa­ris : te­nir en­semble la grève contre la ré­forme fer­ro­viaire au moins jus­qu’au 28 juin. Mal­gré la du­rée ex­cep­tion­nelle de la grève, le texte de la ré­forme fer­ro­viaire ar­rive bien­tôt au terme de son parcours lé­gis­la­tif, sans que le gou­ver­ne­ment n’ait cé­dé sur les prin­ci­paux points : fin du sta­tut des che­mi­nots, ou­ver­ture à la concur­rence, trans­for­ma­tion de la SNCF en so­cié­té ano­nyme.

En­core des né­go­cia­tions

Pour les syn­di­cats, la ques­tion de l’après-juin est dé­jà dans l’air. Jus­qu’à pré­sent, les dif­fé­rentes or­ga­ni­sa­tions ont réus­si à main­te­nir leur uni­té, mais jus­qu’à quand? «A la fin de l’an­née, il y au­ra des élec­tions pro­fes­sion­nelles dans l’en­tre­prise, rap­pelle Do­mi­nique An­dol­fat­to, pro­fes­seur de sciences po­li­tiques. Les syn­di­cats font l’hy­po­thèse que le pre­mier à quit­ter la grève sera sanc­tion­né dans les urnes.» La CGT est, ain­si, loin de consi­dé­rer le com­bat comme ter­mi­né. « Vu les en­jeux, on ne peut pas lâ­cher, af­firme Jean Cal­va­ry, élu à la CGT de Pa­ris-Mont­par­nasse. Même si le gou­ver­ne­ment ar­ri­vait à ses fins, nous de­man­de­rions le re­tour à une en­tre­prise fer­ro­viaire unique.» L’idée d’une grève qui per­du­re­rait pen­dant les va­cances d’été est d’ailleurs en train de faire son che­min dans l’opi­nion. Se­lon un son­dage Ifop pour le JDD pu­blié dé­but juin, 73 % des Fran­çais s’at­tendent à ce que le mou­ve­ment so­cial conti­nue en juillet. Les syn­di­cats pour­raient être ten­tés de pour­suivre leur mo­bi­li­sa­tion. D’au­tant que le vote de la loi ne fer­me­ra pas toutes les pos­si­bi­li­tés de né­go­cia­tions. Avec l’ou­ver­ture à la concur­rence, les syn­di­cats et les or­ga­ni­sa­tions pa­tro­nales vont de­voir né­go­cier une conven­tion col­lec­tive pour le sec­teur fer­ro­viaire qui dé­fi­ni­ra de nom­breux droits pour les fu­turs sa­la­riés fran­çais du rail. Les syn­di­cats comptent bien ob­te­nir le plus de ga­ran­ties pos­sible. Une réunion, cha­peau­tée par le mi­nis­tère des Transports, est pré­vue ven­dre­di pour « évo­quer la re­lance [des] né­go­cia­tions de branche ». En cas d’avan­cées, cer­tains syn­di­cats pour­raient in­flé­chir leurs po­si­tions.

Pour le mo­ment, les syn­di­cats ont réus­sir à res­ter so­li­daires pen­dant la grève.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.