L’abon­dance des dau­rades n’est pas une bonne af­faire

Chaque dé­but d’au­tomne, le cours de ce pois­son s’ef­fondre

20 Minutes (Montpellier) - - LA UNE - Jé­rôme Dies­nis

C‘est un ri­tuel. Comme tous les ans, aux pre­miers froids de l’au­tomne, les dau­rades vont quit­ter les eaux de­ve­nues trop fraîches de l’étang de Thau pour re­trou­ver la Mé­di­ter­ra­née, s’y re­pro­duire et y mou­rir. Un cycle im­muable qui fait le bon­heur des pê­cheurs, qui sont des cen­taines à s’amas­ser cô­té Pla­gette ou Poin­teCourte à Sète (Hé­rault).

Cette pêche mi­ra­cu­leuse a, ce­pen­dant, des consé­quences éco­no­miques : l’af­flux sou­dain de l’es­pèce sur les étals fait s’ef­fon­drer le cours. « C’est au mo­ment où sa chair est la meilleure, après s’être en­grais­sée tout l’été, qu’elle est bra­dée », sou­ligne Ro­bert Rumeau.

Le pê­cheur est à l’ori­gine du pro­jet Val­do­ra (va­lo­ri­sa­tion de la do­rade de pêche de sor­tie d’étang). Une idée as­tu­cieuse pour conser­ver les pois­sons en vi­viers et ré­gu­ler leur vente sur plu­sieurs mois. Mais c’était un pro­jet beau­coup plus com­plexe qu’il n’y pa­rais­sait. «Mais on a réus­si. Après deux mois et de­mi en vi­viers, il y a moins de 2,5 % de perte sur la masse et une perte de poids li­mi­tée à 2,5 % », ex­plique-t-il.

Une «réus­site tech­nique»

Après avoir ap­por­té la preuve de la « réus­site tech­nique et de (la) via­bi­li­té fi­nan­cière » de Val­do­ra, Ro­bert Rumeau a pas­sé la main à De­nis Ta­la­do, à ses cô­tés de­puis le dé­but. Une aven­ture sou­te­nue à hau­teur de 93 115 € par l’Eu­rope, Sète ag­glo­pôle, le Cé­pral­mar (Centre d’étude pour la pro­mo­tion des ac­ti­vi­tés la­gu­naires et maritimes), le dé­par­te­ment. Et l’ap­pui scien­ti­fique de l’Ifre­mer (Ins­ti­tut fran­çais de re­cherche pour l’ex­ploi­ta­tion de la mer).

C’est l’une des réus­sites du pro­jet : ces pois­sons res­tent sau­vages, car ils ne sont pas nour­ris ar­ti­fi­ciel­le­ment. 800 kg d’entre eux ont été ven­dus en 2019. L’idée pour­rait faire flo­rès : à Leu­cate, con­fron­té au pro­blème de la chute des cours, des pro­fes­sion­nels vont à leur tour tes­ter cette ini­tia­tive.

La dau­rade est conser­vée en vi­viers pour ré­gu­ler leur vente.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.