Flo­rian Grill, can­di­dat à la fé­dé, avance sur le ter­rain des idées

Rug­by Can­di­dat à la pré­si­dence de la Fé­dé­ra­tion, Flo­rian Grill dé­ve­loppe ses idées

20 Minutes (Montpellier) - - LA UNE - Pro­pos re­cueillis par Ju­lien La­loye

En­core une pe­tite se­maine et ça en se­ra fi­ni du tour de France des bar­be­cues. De­puis plus de deux cents jours, Flo­rian Grill a par­cou­ru le pays pour pré­sen­ter son pro­jet aux clubs ama­teurs dans le but de de­ve­nir le pré­sident de la Fé­dé­ra­tion fran­çaise de rug­by (FFR), à la place de Bernard La­porte.

Est-ce que vous êtes « connu un peu plus que de votre mère », comme le di­sait Bernard La­porte ?

Après un an à faire le tour de France des clubs, j’ima­gine, oui. Avec Ovale en­semble, on a vou­lu faire les choses dans le bon ordre, le pro­gramme avant le can­di­dat. Je n’ai ja­mais cru à l’homme pro­vi­den­tiel. Cette at­taque de Bernard La­porte était très dé­pla­cée. Il a ou­blié ce qu’on ap­prend à l’école de rug­by, à sa­voir le res­pect. Mais il a beau­coup fait pour ma no­to­rié­té le jour où il a dit ça.

En quoi ju­gez-vous le bi­lan de Bernard La­porte dé­ce­vant ?

A l’ori­gine de ma can­di­da­ture, il y a le sen­ti­ment qu’il y a une vraie crise dans le rug­by qui est at­tes­tée par des chiffres : 26 % de li­cen­ciés en moins dans les écoles de rug­by en trois ans, 65 % de masse sa­la­riale en plus à la

FFR, des dé­fi­cits sur tout le man­dat de l’équipe sor­tante. Ce sont des si­gnaux très in­quié­tants.

Comment re­dres­ser la barre sur le plan des re­cettes ?

En plus des 35 mil­lions [du plan d’aide vo­té par la FFR], on veut le­ver 16 mil­lions d’eu­ros par an au­près des en­tre­prises via les pro­grammes RSE (Res­pon­sa­bi­li­té so­ciale et en­vi­ron­ne­men­tale) pour ai­der les clubs qui mènent des ini­tia­tives in­té­res­santes. Avec le Co­vid, il y a un autre mo­dèle à in­ven­ter que ce­lui stric­te­ment pu­bli­ci­taire, où on met le nom du spon­sor sur le maillot et c’est ter­mi­né.

Comment en­rayer la chute du nombre de li­cen­ciés ?

Il y a plein de pa­rents qui ont la trouille, parce qu’ils pensent que le rug­by en Top 14, c’est le même que dans les écoles de rug­by. Il faut dé­mon­ter ce pré­ju­gé. Avec le tou­cher deux se­condes, on va vers un rug­by avec plus de passes, plus in­té­res­sant pour les ga­mins. Il faut aus­si ré­in­ves­tir dans les écoles. La fé­dé est nul­lis­sime là-des­sus, alors qu’il y a 13 mil­lions de sco­laires à sé­duire. Moi, je rêve qu’on voit du rug­by par­tout dans les écoles.

S’il est élu, Flo­rian Grill compte en­rayer la chute du nombre de li­cen­ciés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.