« Le Roi Arthur » s’offre une cure de jou­vence

Avec « Le Roi Arthur », le réa­li­sa­teur Guy Rit­chie mo­der­nise la lé­gende

20 Minutes (Nantes) - - Grand Nantes - Ca­ro­line Vié

Guy Rit­chie est clair. Avec Le Roi Arthur : La Lé­gende d’Excalibur, il a vou­lu mo­der­ni­ser la lé­gende ar­thu­rienne et la rendre ac­ces­sible au pu­blic ac­tuel. Char­lie Hun­nam, dé­cou­vert dans la sé­rie « Sons of Anar­chy » et vu ré­cem­ment dans The Lost Ci­ty of Z de James Gray, sort l’épée ma­gique Excalibur du ro­cher et doit ba­tailler contre son oncle fé­lon, in­car­né par Jude Law, pour prendre le pou­voir. « Guy m’a en­ga­gé quand, au mo­ment du cas­ting, je lui ai dit que j’étais prêt à affronter les autres pos­tu­lants en com­bat sin­gu­lier, ra­conte le co­mé­dien. Il ne m’a heu­reu­se­ment pas de­man­dé de le faire pour de vrai, mais il m’a avoué avoir vu dans mes yeux la dé­ter­mi­na­tion qu’il sou­hai­tait pour le per­son­nage. » Rit­chie a une concep­tion ori­gi­nale du fu­tur sou­ve­rain : « Arthur est un bad boy qui se dé­couvre un po­ten­tiel pour jouer les hé­ros. » Avec son franc-par­ler et son goût pour la ba­garre, Le Roi Arthur de Guy Rit­chie n’est pas éloi­gné des mau­vais gar­çons qu’il dé­cri­vait dans Ar­naques, crimes et bo­ta­nique (1998) et Snatch (2000). « Per­sonne ne s’in­té­resse à quel­qu’un de trop lisse, ré­sume le réa­li­sa­teur. Arthur n’est pas un aris­to­crate né : il doit ga­gner sa place et c’est cet iti­né­raire que je vou­lais mon­trer. » Char­lie Hun­nam a bien com­pris ce per­son­nage en pleine mu­ta­tion : « Pour ac­com­plir sa des­ti­née, il doit se li­vrer à un tra­vail sur lui-même, un peu comme je le fais moi-même pour chaque rôle. »

Un hé­ros en de­ve­nir

Le co­mé­dien a tra­vaillé dur, mul­ti­pliant les séances d’en­traî­ne­ment pour être cré­dible pen­dant les scènes d’ac­tion. « Ce qu’on ob­tient en bos­sant vous per­met de mieux te­nir la route que de vivre sur vos ca­pa­ci­tés ! as­sure Char­lie Hun­nam. C’est ce que dé­couvre Arthur, ce qui lui per­met­tra d’être un grand sou­ve­rain. » A 37 ans, l’ac­teur a l’étoffe de ce hé­ros en de­ve­nir, tan­dis qu’il en­traîne ses hommes vers leur lé­gende à grand ren­fort de ba­garres. « Quand j’étais ga­min, je m’ima­gi­nais dans la peau d’Arthur en re­gar­dant Excalibur de John Boor­man en boucle, ra­conte Char­lie Hun­nam. Ce­la m’amuse de me dire que, main­te­nant, c’est moi que des bam­bins vont pou­voir imi­ter ! » Le rôle pour­rait bien lui col­ler à la peau, car Guy Rit­chie a dé­jà des idées pour une suite des aven­tures du roi Arthur.

L’ac­teur amé­ri­cain Char­lie Hun­nam in­ter­prète le fu­tur roi Arthur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.