De­vant la LFP, Wal­de­mar Ki­ta à l’épreuve du feu

Le FCN doit en­core s’ex­pli­quer pour des jets de fu­mi­gènes

20 Minutes (Nantes) - - Sports Nantes | Votre Soirée Télé - Da­vid Phe­lip­peau

Le FCN joue­ra gros, ce jeu­di soir, de­vant la Com­mis­sion de dis­ci­pline de la LFP. Cette convo­ca­tion est due aux in­ci­dents in­ter­ve­nus lors de Nantes-Bor­deaux, le 16 avril. Ce jour-là, 35 en­gins py­ro­tech­niques avaient été uti­li­sés par des sup­por­ters nan­tais en tri­bune Loire, dont quatre avaient été lan­cés en di­rec­tion du ter­rain. Deux avaient at­ter­ri aux pieds du por­tier bor­de­lais Cé­dric Car­ras­so.

De nou­velles sanc­tions ?

La Com­mis­sion a de­man­dé que le pré­sident Wal­de­mar Ki­ta soit présent pour plai­der la cause de son club. « Je vais dé­fendre la tri­bune Loire, ex­pli­quait Ki­ta di­manche. Je fe­rai tout pour qu’elle ne soit pas fer­mée… » Ce qui est le cas de­puis deux matchs (contre Lo­rient et contre Guin­gamp). En ef­fet, le FCN avait dé­jà été convo­qué le 21 avril pour les in­ci­dents de Nan­tesBor­deaux, mais le dos­sier avait été mis en ins­truc­tion et la Com­mis­sion avait dé­ci­dé la fer­me­ture de la tri­bune Loire pour deux matchs à titre conser­va­toire. Quelle nou­velle sanc­tion peut donc être prise par les ins­tances du foot­ball ? Un sur­sis de fer­me­ture de la tri­bune Loire pen­dant trois matchs court de­puis les in­ci­dents de Nantes-Tou­louse en no­vembre 2016. Deux « fer­me­tures de Loire » ont ain­si été pur­gées (Lo­rient et Guin­gamp). Il est fort pos­sible que le sur­sis de fer­me­ture de la Loire pour un 3e match soit ré­vo­qué… et ce pour­rait bien être pour le pre­mier match de cham­pion­nat, en août. Autre in­ter­ro­ga­tion : pour rendre son ver­dict, ce jeu­di soir, la Com­mis­sion va-t-elle te­nir compte de ce qu’il s’est passé di­manche, lors de Nantes-Guin­gamp, ou convo­quer le club à une date ul­té­rieure pour étu­dier les in­ci­dents de ce der­nier match de la sai­son à la Beau­joire ? Si la pre­mière op­tion est re­te­nue, ça ne se­rait vrai­ment pas bon signe pour le FC Nantes et ses sup­por­ters. Pour rap­pel, dix en­gins py­ro­tech­niques ont été uti­li­sés en Erdre et trois fu­mi­gènes ont été lan­cés de­puis l’ex­té­rieur de l’arène des Ca­na­ris.

Des fu­mi­gènes à la Beau­joire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.