« C’est en pra­ti­quant que les élèves de­viennent bons »

Au ly­cée Jean-Bap­tiste-de-la-Salle à Saint-De­nis, Pierre-An­toine Mo­reau est res­pon­sable de l’UFA

20 Minutes (Nantes) - - Alternance - Pro­pos re­cueillis par Ma­rie de Four­nas

Quel est le pro­fil idéal d’un al­ter­nant ?

Il y a des élèves qui partent de la théo­rie pour al­ler vers la pra­tique, mais les jeunes qui choi­sissent l’al­ter­nance ont sou­vent be­soin de pra­ti­quer pour com­prendre. C’est en fai­sant que les élèves de­viennent bons et peuvent en­suite re­ve­nir vers la théo­rie. Ça, c’est pour le cô­té sco­laire. Au ni­veau du ca­rac­tère, l’idéal c’est d’être ave­nant, po­ser des ques­tions, de­man­der de nou­velles mis­sions… Etre pro-ac­tif. En­fin, il faut de la ri­gueur.

Quelles sont les idées re­çues sur l’al­ter­nance ?

D’un point de vue ex­té­rieur, on a en­core l’im­pres­sion que c’est fait pour les mau­vais élèves, ceux qui ont dé­cro­ché en cours. C’est faux, puis­qu’au­jourd’hui on peut faire une al­ter­nance en BTS, mais éga­le­ment en li­cence et en mas­ter. Le conte­nu théo­rique est le même que dans un par­cours ini­tial.

Comment trou­ver et choi­sir son en­tre­prise ?

Il faut faire at­ten­tion, car par­fois les en­tre­prises prennent un ap­pren­ti pour ne pas em­bau­cher de sa­la­rié. Vous ris­quez alors d’être af­fi­lié à une seule mis­sion, d’en avoir trop ou de ne pas être cor­rec­te­ment for­mé. Il ne faut pas hé­si­ter à s’ins­crire dans un UFA (Uni­té de for­ma­tion d’ap­pren­tis) ou un CFA (Centre de for­ma­tion d’ap­pren­tis) avant de se lan­cer. Tous pos­sèdent un ré­seau d’en­tre­prises par­te­naires à qui ils peuvent trans­mettre les CV des can­di­dats.

Pierre-An­toine Mo­reau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.