Un Bleu de tra­vail à en­fi­ler très vite

A huit mois de la Coupe du monde, l’équipe de France a en­core des pro­blèmes à ré­gler

20 Minutes (Nice) - - Sports - Ni­co­las Ca­mus

C’était, au-de­là de la qua­li­fi­ca­tion pour le Mon­dial, l’en­jeu de ces seize der­niers mois pour l’équipe de France. Faire fruc­ti­fier les ac­quis de l’Eu­ro, tout en in­té­grant les grands ta­lents qui n’al­laient pas man­quer d’émer­ger. On a été ser­vi, entre Mbap­pé, Le­mar, Dem­bé­lé, To­lis­so et les autres. De quoi, sur le pa­pier, ren­for­cer les Bleus et leur per­mettre d’ar­ri­ver sur­ar­més en Rus­sie. Sauf qu’ils ne semblent pas plus avan­cés au­jourd’hui qu’au sor­tir de la fi­nale per­due contre le Por­tu­gal. Hor­mis face aux Pays-Bas, fin août, rien de ce qu’on a vu ces der­niers mois ne semble al­ler dans le bon sens. La dé­faite en Suède, le match nul contre le Luxem­bourg, les se­condes pé­riodes face à la Bul­ga­rie et la Bié­lo­rus­sie… Les vice-cham­pions d’Eu­rope ne maî­trisent pas grand-chose, sur­tout dans leur ex­pres­sion of­fen­sive. « Je ne suis pas borgne ou aveugle, ré­pond Di­dier Des­champs, quand on le lance sur les ca­rences de son équipe. On n’a pas de maî­trise sur la du­rée, que ce soit pen­dant les matchs ou d’un match sur l’autre. » Ses joueurs ne s’en cachent pas non plus.

La ma­tière est là

On ne peut pas re­pro­cher au sé­lec­tion­neur de ne pas ten­ter des choses. Mais, à huit mois du Mon­dial, avec seule­ment six ou sept matchs ami­caux d’ici là, il reste en­core de nom­breuses ques­tions au­tour de cette équipe. Dans quel sys­tème est-on le plus à l’aise? Où faire jouer Mbap­pé ? Qui doit-on lais­ser sur le car­reau de­vant, entre Dem­bé­lé, Fe­kir, La­ca­zette, Co­man, Payet ? Comment faire pour que le banc ar­rive à en­fin chan­ger le cours d’un match ? « Ce n’est pas in­quié­tant, es­time Jean-Marc Fur­lan, le coach de Brest. Le foot, c’est d’abord la ges­tion des émo­tions. Des­champs a su créer un groupe qui a en­vie de vivre en­semble, ça se voit. La suite, c’est une ques­tion d’ha­bi­tudes de jeu en com­mun. Main­te­nant qu’ils sont qua­li­fiés, les Bleus vont pou­voir y tra­vailler se­rei­ne­ment. » La bonne nou­velle, c’est que la ma­tière est là. C’est pour ça que la frus­tra­tion est grande. Mais si tout s’aligne comme il le faut, on peut vivre un sa­cré bel été.

De­vant ou sur un cô­té, le po­si­tion­ne­ment de Ky­lian Mbap­pé fait dé­bat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.