Un duel qui vaut son pe­sant d’or

20 Minutes (Nice) - - Sports - Ber­trand Vol­pil­hac

Cho­co­la­tine ou pain au cho­co­lat, Ri­han­na ou Beyon­cé, Mes­si ou Ro­nal­do. Voi­là trois ques­tions fon­da­men­tales qui dé­chirent notre so­cié­té. Ce jeudi, les dé­bats en­flam­més vont re­prendre, alors que le Por­tu­gais de­vrait rem­por­ter un cin­quième Bal­lon d’or. Et re­ve­nir à éga­li­té au pal­ma­rès avec ce­lui avec qui il le par­tage de­puis dix ans, Lio­nel Mes­si. Au-de­là des tro­phées in­di­vi­duels, des stats, de la per­son­na­li­té… cette concur­rence au­rait presque quelque chose de mys­tique, car elle n’au­ra ja­mais de vain­queur. « Il n’y a au­cune ri­va­li­té spor­tive équi­va­lente, sur une aus­si longue du­rée, note Thier­ry Mar­chand, jour­na­liste à France Football et proche des deux joueurs. Etre au top, comme ça, de­puis dix ans, per­sonne ne se rend compte à quel point c’est unique, à quel point c’est dif­fi­cile. » « Ils ont mar­qué leur époque et l’équi­valent d’une dé­cen­nie de football, au même titre que les ri­va­li­tés Cruyff et Be­cken­bauer dans les an­nées 1970, ou Ma­ra­do­na et Pla­ti­ni dans les an­nées 1980 », re­la­ti­vise le lé­gen­daire jour­na­liste Di­dier Rous­tan.

Ils sont « in­dis­so­ciables »

Dire qu’il est im­pos­sible de com­pa­rer les gé­né­ra­tions n’a sans doute ja­mais été aus­si vrai qu’au­jourd’hui. La fa­çon de consom­mer a chan­gé : on voit tous les matchs, tous les buts, tous les pe­tits ponts. On joue 60 matchs dans la sai­son. Dans leur car­rière, Mes­si et Ro­nal­do se sont af­fron­tés 33 fois. Mais sans sou­ve­nir mar­quant. Pour que l’his­toire soit vrai­ment ro­ma­nesque, il leur fau­drait un réel rè­gle­ment de comptes. Un duel en fi­nale de Coupe du monde, par exemple. « Il n’y a ja­mais eu le match, avec le titre au bout, ajoute Thier­ry Mar­chand. Cet Ar­gen­tine-Por­tu­gal qui scelle la lé­gende, il manque. » Vu le ni­veau ac­tuel des deux sé­lec­tions, on se ré­serve le droit de dou­ter d’une telle af­fiche en Rus­sie. Et d’ici cinq ans, quand les deux lous­tics pren­dront leur re­traite, l’his­toire res­te­ra­fi­gée. Parce que, à la dif­fé­rence de Pe­lé et Ma­ra­do­na, qui ont en­tre­te­nu une ri­va­li­té qua­si po­li­tique et ré­gio­nale, il y a peu de chance que les très lisses Mes­si et Ro­nal­do conti­nuent d’écrire leur lé­gende com­mune, en de­hors du ter­rain. « Cette ri­va­li­té va s’éteindre d’elle-même, d’au­tant plus que même ses plus fer­vents sup­por­ters ne peuvent pas dire que Ro­nal­do est le meilleur joueur de l’his­toire, alors que, pour Mes­si, il peut y avoir un pe­tit doute, conclut Rous­tan. Mais ils res­te­ront in­dis­so­ciables. »

Ro­nal­do de­vrait rem­por­ter son cin­quième Bal­lon d’or et éga­ler Mes­si.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.