Le scandale prend corps

20 Minutes (Paris) - - Grand Paris - Vincent Van­ti­ghem

L’Of­fice d’in­dem­ni­sa­tion exa­mine, ce jeu­di, les pre­miers dos­siers d’en­fants qui au­raient su­bi des mal­for­ma­tions ou connu des troubles au­tis­tiques à cause du mé­di­ca­ment. Des mil­liers de fa­milles sont concer­nées.

A4 ans, Andrea, sco­la­ri­sé dans une ma­ter­nelle de Haute-Sa­voie, ne sait sans doute pas que son cas va faire l’ob­jet de dé­bats à plus de 500 ki­lo­mètres de là, à Pa­ris. Se­lon nos in­for­ma­tions, le dos­sier mé­di­cal de ce pe­tit gar­çon se­ra, ce jeu­di, l’un des pre­miers à être exa­mi­nés par le col­lège d’ex­perts de l’Of­fice na­tio­nal d’in­dem­ni­sa­tion des ac­ci­dents mé­di­caux (Oniam), qui planchent sur le val­proate de so­dium. Soit la mo­lé­cule conte­nue dans la Dépakine et d’autres mé­di­ca­ments anti-épi­lep­tiques. Sur le mar­ché de­puis 1967, il est au­jourd’hui soup­çon­né, s’il est pres­crit à une femme en­ceinte, de pro­vo­quer chez l’en­fant à naître des risques de troubles du com­por­te­ment et de mal­for­ma­tions.

« Dé­but oc­tobre, 2521 fa­milles se sont ma­ni­fes­tées. » Ma­rine Mar­tin, pré­si­dente de l’Ape­sac

Ca­ro­line en a pris pen­dant sa gros­sesse en 2013. Os du front sou­dés, pro­blèmes à l’urètre et aux tes­ti­cules, her­nies in­gui­nales, dif­fi­cul­tés res­pi­ra­toires… La liste des mal­for­ma­tions dé­ce­lées sur son fils a dé­jà contraint ce der­nier à su­bir quatre lourdes opé­ra­tions chi­rur­gi­cales. Ce n’est qu’il y a un an, en li­sant des ar­ticles sur In­ter­net, que ses pa­rents ont fait le rap­pro­che­ment avec le traitement contre l’épi­lep­sie pris par Ca­ro­line du­rant sa gros­sesse. Elle a donc consti­tué un dos­sier pour l’Oniam. Ce jeu­di, les ex­perts vont donc être char­gés de confir­mer, ou non, le « lien de cau­sa­li­té » entre le val­proate de so­dium conte­nu dans la Dépakine et l’état de san­té d’une di­zaine d’en­fants, dont Andrea. Si ce lien est éta­bli, un co­mi­té de­vra faire une pro­po­si­tion d’in­dem­ni­sa­tion à la fa­mille de Ca­ro­line. Et à toutes les autres vic­times po­ten­tielles, dont le nombre ne cesse d’aug­men­ter. Ma­rine Mar­tin, pré­si­dente de l’Ape­sac, as­so­cia­tion agréée par le mi­nis­tère de la San­té pour mener la pre­mière ac­tion de groupe de France, in­dique que « dé­but oc­tobre, 2521 fa­milles s’étaient ma­ni­fes­tées, ce qui re­pré­sente 5047 en­fants ». Se­lon nos in­for­ma­tions, l’Etat au­rait dé­jà pré­vu une en­ve­loppe de 77 mil­lions d’eu­ros dans le pro­jet de loi de fi­nan­ce­ment de la Sé­cu­ri­té so­ciale, rien que pour 2018, en vue d’une in­dem­ni­sa­tion. Une pre­mière étape puisque la Cour des comptes a chif­fré à 424,2 mil­lions d’eu­ros le coût de ce scandale sa­ni­taire au to­tal.

Les vic­times de l’anti-épi­lep­tique Dépakine es­pèrent être in­dem­ni­sées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.