Une lon­gueur d’avance

20 Minutes (Paris) - - Grand Paris - Flo­réal Her­nan­dez

«Au­da­cieux, mais réa­li­sable. » Si Sté­phane Beau­det, vice-pré­sident de la ré­gion Ile-de-France char­gé des trans­ports, se montre en­thou­siaste, c’est que l’ex­pé­ri­men­ta­tion consti­tue­rait une pre­mière mon­diale. Mises en ser­vice à titre d’es­sai il y a quatre mois sur l’es­pla­nade de La Dé­fense, trois na­vettes sans chauf­feur Na­vya se dé­pla­çaient jus­qu’à pré­sent avec un agent d’ac­cueil à bord. Or, pour les six pro­chains mois, ce der­nier pour­rait to­ta­le­ment dé­ser­ter l’ha­bi­tacle des vé­hi­cules 100 % élec­triques, ce que la ré­gle­men­ta­tion ac­tuelle ne per­met pas. Ses uti­li­sa­teurs se­ront-ils aus­si sa­tis­faits de ce mode de dé­pla­ce­ment doux qu’ils le sont au­jourd’hui? L’élu n’en doute pas, fort d’une en­quête de l’Ifop* à la­quelle a eu ac­cès 20 Mi­nutes. Se­lon cette étude, le vé­hi­cule au­to­nome et gra­tuit de 15 places, dont 11 as­sises, fait l’una­ni­mi­té au­près des usa­gers, au nombre de 35 000 de­puis fin juin. Confort, sé­cu­ri­té, pro­pre­té Lorsque le taux d’uti­li­sa­teurs sa­tis­faits grimpe à 97 %, ce­lui des très sa­tis­faits culmine à 57 %. De même, 89 % des voya­geurs ont l’in­ten­tion de le réuti­li­ser : 97 % pour son confort, 98 % pour le sen­ti­ment de sé­cu­ri­té qu’il confère et même 100 % pour la pro­pre­té à bord. « Ça fonc­tionne et ça plaît, in­siste Sté­phane Beau­det. Même ceux qui n’uti­lisent pas la na­vette ne sont pas gê­nés par ses pas­sages. » Et d’in­sis­ter : « Ce type de vé­hi­cule peut ré­pondre à la ques­tion du pre­mier ou du der­nier ki­lo­mètre. La fron­tière entre le trans­port pu­blic sur route et le trans­port per­son­nel sur route va s’ef­fa­cer dans les an­nées qui viennent. Ces na­vettes au­to­nomes sont une nou­velle ap­pré­hen­sion de ce que peut être le trans­port pu­blic. Et je ne parle pas de science-fic­tion. » Il est vrai que les na­vettes au­to­nomes n’en sont pas à leur pre­mier test gran­deur na­ture dans la ré­gion. Avant l’es­pla­nade de La Dé­fense, deux vé­hi­cules d’un autre mo­dèle ont fait des al­lers-re­tours pen­dant deux mois entre les gares de Lyon et d’Aus­ter­litz, en em­prun­tant le pont Charles-de­Gaulle. Une fa­çon de tes­ter toutes les formes d’uti­li­sa­tion et les contraintes aux­quelles ce type de trans­ports doit s’adap­ter : la cir­cu­la­tion sur route, le croi­se­ment des pié­tons… Une autre ex­pé­ri­men­ta­tion doit en­core avoir lieu à Vin­cennes (lire ci-des­sous). Des tests en grande cou­ronne sont eux aus­si en ré­flexion. Ils pour­raient se faire sur un cam­pus uni­ver­si­taire, un grand centre hos­pi­ta­lier ou un clus­ter où les dis­tances entre les bâ­ti­ments peuvent être grandes. * En­quête Ifop me­née en oc­tobre sur 574 per­sonnes (369 uti­li­sa­teurs à la des­cente de la na­vette au­to­nome, 85 ex-uti­li­sa­teurs et 120 non-uti­li­sa­teurs ou ri­ve­rains).

Un vé­hi­cule sans chauf­feur cir­cule de­puis quatre mois à La Dé­fense.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.