La 6e place en L1, une bon plan pour jouer l’Eu­rope ?

Foot­ball Les Ren­nais ta­lonnent Saint-Etienne pour la Ligue Eu­ro­pa

20 Minutes (Rennes) - - LA UNE - Ca­mille Al­lain

Si le PSG bat Les Her­biers, en fi­nale de la Coupe de France, mar­di, le sixième de L1 joue­ra trois tours avant d’es­pé­rer in­té­grer les poules de Ligue Eu­ro­pa. « Un par­cours du com­bat­tant », se­lon Fré­dé­ric An­to­net­ti. Le coach sait de quoi il parle. En 2011, il en­traî­nait le Stade Ren­nais lors de sa der­nière cam­pagne eu­ro­péenne. M’Vi­la, Bra­hi­mi ou Pi­troi­pa avaient re­pris plus tôt pour éli­mi­ner les Géor­giens de Rus­ta­vi, avant d’écar­ter Bel­grade et d’in­té­grer les poules.

« Il faut la jouer à fond »

« Ça rend la pré­pa­ra­tion plus dif­fi­cile, car on ne peut pas tra­vailler trop le phy­sique. Mais en dé­but de cham­pion­nat, c’est plu­tôt un avan­tage », es­time Ni­co­las Dyon. Ce­lui qui était à l’époque le pré­pa­ra­teur phy­sique du Stade Ren­nais a connu les trois tours pré­li­mi­naires. C’était l’an der­nier avec le Gras­shop­per Zu­rich. « On est par­tis jouer à Reyk­ja­vik [Is­lande] mi-juillet. On ne sa­vait même pas si on avait as­sez d’es­sence dans l’avion pour ar­ri­ver. Quand on a at­ter­ri, il fai­sait 8 °C. Mais c’était une ex­pé­rience énorme. Cette com­pé­ti­tion, il faut la jouer à fond. » Zu­rich a pas­sé deux tours avant de tom­ber. Six matchs joués mais pas de Ligue Eu­ro­pa. « Si vous êtes bien pré­pa­rés, ça doit pas­ser », es­time Fré­dé­ric An­to­net­ti. Qui de Sain­té, Rennes ou Nice hé­ri­te­ra de cette sixième place ? Pour Sa­bri La­mou­chi, le coach du Stade Ren­nais, la dif­fé­rence se­ra énorme : « Les tours pré­li­mi­naires vous disent que vous al­lez peut-être faire l’Eu­rope, mais peut-être pas. Pour le club, c’est com­pli­qué. Est-ce qu’on in­ves­tit ou pas ? »

Et si une qua­li­fi­ca­tion eu­ro­péenne fai­sait res­ter Wah­bi Khaz­ri...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.