« Stra­va » se pousse du col

20 Minutes (Strasbourg) - - SPORTS - B. V.

Ni, Froome, Aru ou Quintana. L’homme le plus ra­pide de l’his­toire sur la mon­tée my­thique de l’Izoard (Hautes-Alpes) s’ap­pelle « Fré­do fait du vé­lo ». Der­rière ce pseu­do sexy, un cy­cliste ama­teur qui touche sa bille sur « Stra­va », l’ap­pli­ca­tion qui per­met de cal­cu­ler et de com­pa­rer ses temps sur dif­fé­rents seg­ments de course.

Bar­det a ex­plo­sé La Planche

« C’était il y a quelques an­nées, en 2013, ra­conte Fré­do. J’étais cy­cliste ama­teur, la mon­tagne était mon do­maine de pré­di­lec­tion. Je fai­sais ce genre de mon­tées en vacances. » Tous ces re­cord­men ano­nymes re­con­naissent qu’ils n’au­raient pas te­nu cinq mi­nutes avec les boss du pe­lo­ton. Même avec des bonnes jambes. « Je ne sau­rais même pas me si­tuer, ex­plique Théo Vim­père, qui a grim­pé le plus ra­pi­de­ment le Té­lé­graphe (Sa­voie). Pour avoir cou­ru avec les pros, c’est vrai­ment un ni­veau énorme, même le der­nier est un très bon. » Comment ex­pli­quer alors que ces re­cords soient conser­vés par ces ama­teurs ? Tous les cou­reurs n’ont pas Stra­va ou ne le lancent pas à chaque fois qu’ils prennent le vé­lo. Et puis les pros ont par­fois deux se­maines de course et 160 bornes dans les jambes quand ils ar­rivent sur place. Soyez-en sûrs, dixit Théo Vim­père, « Stra­va va ex­plo­ser » quand le Tour va pas­ser. Et les re­cords de nos boys aus­si. Il suf­fit de re­gar­der les temps de la mon­tée de La Planche des Belles Filles, mer­cre­di, pour com­prendre. Ro­main Bar­det, cin­quième de l’étape, a bat­tu d’1 min 30 le pré­cé­dent re­cord de la mon­tée. Et ils sont six en tout à l’avoir bat­tu.

Aru à La Planche des Belles Filles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.