Dix-huit ans de ré­clu­sion re­quis

20 Minutes (Strasbourg) - - ACTUALITÉ - A Douai, Vincent Van­ti­ghem Re­trou­vez le ver­dict sur le compte Twit­ter de notre jour­na­liste : @vvan­ti­ghem

Elles n’ont pas les mêmes rai­sons. Mais elles sont tom­bées d’ac­cord. Jeu­di soir, à la cour d’as­sises de Douai, l’ac­cu­sa­tion et la dé­fense ont toutes deux de­man­dé à ce que la peine de vingt ans de ré­clu­sion cri­mi­nelle à la­quelle Fa­bienne Ka­bou avait été condam­née en pre­mière ins­tance pour l’as­sas­si­nat de son bé­bé de 15 mois soit abais­sée. Alors que le ver­dict de ce pro­cès en ap­pel est at­ten­du ce ven­dre­di, Pas­cale Gi­rar­don, l’avo­cate gé­né­rale, a re­quis, elle, une peine de dix-huit ans de ré­clu­sion. « Il n’est pas dis­cu­té que Fa­bienne Ka­bou a dé­po­sé son bé­bé sur une plage de Berck (Pas-de-Ca­lais), le 19 no­vembre 2013. La sor­cel­le­rie, c’est une ex­pli­ca­tion de pure op­por­tu­ni­té! » Avo­cat de Fa­bienne Ka­bou, Frank Ber­ton n’a ja­mais cru, non plus, aux « sa­cri­fices de boeufs » et aux « consul­ta­tions de ma­ra­bouts » in­vo­qués par sa cliente pour jus­ti­fier son geste. De­man­dant aux neuf ju­rés de « bais­ser sa peine » sans don­ner de chiffres, il a jus­ti­fié son ana­lyse en quatre mots : « Fa­bienne Ka­bou est ma­lade. » Ce que l’ac­cu­sée avait en­fin ad­mis la veille. Quatre jours plus tôt, trois ex­perts psy­chiatres avaient, eux, par­lé de « dé­lire pa­ra­noïaque chro­nique. » Dans sa cel­lule de pri­son, Fa­bienne Ka­bou a com­men­cé à se faire soi­gner. Ses avo­cats ont donc de­man­dé aux ju­rés de « l’ai­der à re­ve­nir par­mi nous ». En leur « âme et conscience », ils dé­li­bé­re­ront ce ven­dre­di ma­tin, en sa­chant aus­si que l’ac­cu­sée en­court la ré­clu­sion cri­mi­nelle à per­pé­tui­té.

L’ac­cu­sée, Fa­bienne Ka­bou, se­ra fixée sur son sort ce ven­dre­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.