Vous avez dé­jeu­né avec nous chez Go­ku

« 20 Mi­nutes » a in­vi­té un lec­teur à goû­ter le Black OG

20 Minutes (Strasbourg) - - CULTURE - Sté­phane Le­blanc

On a en­fin goû­té le Black OG, le vain­queur de la der­nière Coupe de France du bur­ger. Dans le cadre de notre opé­ra­tion « A table avec 20 Mi­nutes », nous avions convo­qué les vrais ama­teurs de bur­ger par­mi nos lec­teurs et re­te­nu, par­mi la cen­taine de can­di­da­tures re­çues, celle de Thi­bault P. Ce chef fran­çais de 25 ans, ins­tal­lé en Li­tua­nie, tient les four­neaux de deux res­tau­rants fran­çais, « dont un spé­cia­li­sé dans le bur­ger », pré­cise-t-il. Alors, ce Black OG du res­tau­rant pa­ri­sien Go­ku? « Ah ouais, quand même, il tue vrai­ment ! ap­pré­cie notre lec­teur. Je vais de­voir me contrô­ler pour le dé­gus­ter. II y a de la ro­quette mi­zu­na, j’adore ça. J’en ai plein les doigts, mais tant pis, c’est phé­no­mé­nal! » Dès la pre­mière bou­chée, notre ex­pert en bur­ger li­tua­nien a vu qu’il n’en me­nait pas large face au vain­queur de la Coupe de France 2017. Le pa­tron de Go­ku, Vincent Boc­ca­ra, en a pro­fi­té pour lui li­vrer ses trois re­com­man­da­tions : « L’im­por­tant, c’est que le bur­ger soit bon, bien sûr, mais aus­si qu’il soit beau et qu’il ra­conte une his­toire. » Le sto­ry­tel­ling qui a convain­cu le ju­ry est le sui­vant : « Le Black OG est noir, parce que je suis pas­sion­né de rap et de films noirs, ex­plique le créa­teur du bur­ger. OG, pour “ori­gi­nal gang­ster”, d’où l’idée du Jack Da­niel’s flam­bé dans la sauce bar­be­cue. Comme je tiens une can­tine asia­tique, j’ai ap­por­té quelques touches ja­po­naises, sa­lade mi­zu­na et con­di­ment yu­zu­ko­sho. Au bout du compte, je pré­sente ce bur­ger comme un hom­mage à Ani­ki, mon frère, un film de Ta­ke­shi Ki­ta­no que j’adore où il joue un ya­ku­za exi­lé à Los An­geles. »

Vincent Boc­ca­ra (à g.), créa­teur du bur­ger, et notre lec­teur, Thi­bault P.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.