La balle est dans le camp des Bleus

20 Minutes (Strasbourg) - - SPORTS - A Lille, Fran­çois Lau­nay

Le sus­pense semble aus­si in­sou­te­nable que la dé­si­gna­tion de Pa­ris comme ville hôte des JO 2024. Si la glo­rieuse in­cer­ti­tude du sport reste dans un coin de la tête, on a du mal à voir comment les Bleus pour­raient se prendre les pieds dans le ta­pis, ce week-end à Lille, en de­mi-fi­nale de la Coupe Davis. Face à la Ser­bie, l’équipe de France par­ti­ra lar­ge­ment fa­vo­rite, au point qu’une éli­mi­na­tion au­rait vrai­ment du mal à pas­ser.

Une équipe serbe ul­tra di­mi­nuée. Trio per­dant. Pour cette de­mi-fi­nale, la Ser­bie se dé­place à Lille sans Djo­ko­vic, Troi­cki et Tip­sa­re­vic, soit ses trois meilleurs joueurs. Le ca­pi­taine Ne­nad Zi­mon­jic a ra­clé les fonds de ti­roir pour mon­ter une équipe. Au point que le lea­der se­ra Du­san La­jo­vic, 85e joueur mon­dial. Face à l’hé­ca­tombe de for­faits, Zi­mon­jic se­ra obli­gé d’être sur le ter­rain, lors du double. « Tout le monde nous dit que c’est une for­ma­li­té. On es­saie d’être lu­cide pour sa­voir que le match va être dif­fi­cile », ana­lyse Yan­nick Noah. Sans faire in­jure à per­sonne, on a connu ad­ver­si­té bien plus re­dou­table pour une de­mie de Coupe Davis.

Un ta­bleau ou­vert comme ja­mais. « Quand on a com­men­cé la sai­son, on avait un ta­bleau pour­ri », rap­pelle le ca­pi­taine fran­çais. Mais les mois ont pas­sé et les stars ad­verses ont dé­chan­té. Pas de Ni­shi­ko­ri avec le Japon, pas de Mur­ray avec la Grande-Bre­tagne et donc pas de Djo­ko avec la Ser­bie ce week-end. Sa­cré coup de pouce. Lors des deux tours pré­cé­dents, la France a plié l’af­faire dès le double. Quant aux ad­ver­saires, le mieux clas­sé était le Bri­tan­nique Ed­mund, 46e joueur mon­dial. Le par­cours du com­bat­tant s’est trans­for­mé en pro­me­nade de san­té.

Une coupe qui peut mas­quer une sai­son dé­ce­vante. Un seul quart de fi­nale (Tson­ga en Aus­tra­lie) en quatre Grand Che­lem… Le ten­nis mas­cu­lin fran­çais n’avait pas connu telle di­sette de­puis douze ans. Entre bles­sures et mé­formes, les Bleus n’ont pas brillé cette an­née. Pour se rat­tra­per et sau­ver ce qui peut l’être, il y a une Coupe Davis à al­ler cher­cher. Un Sa­la­dier d’ar­gent que les Fran­çais n’ont plus sou­le­vé de­puis 2001. Une éternité.

Ni­co­las Ma­hut et Pierre-Hugues Her­bert se­ront ali­gnés en double sa­me­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.