Pa­ris ne de­vra pas faire dans les sen­ti­ments contre le Real Ma­drid

20 Minutes (Strasbourg) - - LA UNE - De notre en­voyé spé­cial à Ma­drid (Es­pagne), Ju­lien La­loye

«Je pense que le pu­blic du Real aime les grands joueurs. Oui, Ney­mar peut jouer ici. » En confé­rence de presse, Mar­ce­lo, le la­té­ral ma­dri­lène, qui af­fronte le PSG ce mer­cre­di (20h45) en hui­tième de fi­nale al­ler de Ligue des cham­pions, a ajou­té une couche au feuille­ton Ney­mar. Chez les Me­rengue, on se per­suade de la fai­sa­bi­li­té du trans­fert du Bré­si­lien. « Flo­ren­ti­no Pé­rez [le pré­sident du Real] veut Ney­mar à tout prix l’été pro­chain », confirme une source proche du club. Le ma­gnat du BTP ne veut sur­tout pas voir l’ex-joueur de San­tos lui échap­per une troi­sième fois : en 2006, alors qu’il avait si­gné un contrat avec le Real pour évo­luer en équipe de jeunes, Ney­mar, nos­tal­gique, était re­par­ti au Bré­sil. En 2011, il s’était fait souf­fler le pro­dige par le Bar­ça. Mais le pré­sident du Real ne re­nonce pas pour si peu, en dé­pit des cou­rants qui tra­versent l’état-ma­jor ma­dri­lène, où cer­tains pensent que la vie de Ney­mar hors ter­rains com­porte un risque. « Flo­ren­ti­no a un dé­faut prin­ci­pal, c’est de ne pas faire confiance aux pro­fes­sion­nels du foot, juge son pré­dé­ces­seur Ra­mon Cal­de­ron. Au­jourd’hui, il est dos au mur, car le Real a ra­té son der­nier mer­ca­to. L’in­té­rêt pour Ney­mar ré­pond juste à l’ur­gence d’une ré­gé­né­ra­tion de l’ef­fec­tif mal pla­ni­fiée. » L’ur­gence, Pe­rez connaît. C’est même là qu’il est le meilleur. Ex­fil­trer Fi­go du Bar­ça pour être élu pré­sident, c’est lui. Dé­bau­cher Cris­tia­no Ro­nal­do, Ben­ze­ma et Ka­ka en un été, c’est lui aus­si. « Pé­rez est res­té très proche de l’agent de Ney­mar, et il a eu connais­sance du contrat si­gné avec le PSG par le biais de ses avo­cats, as­sure un fa­mi­lier du dos­sier. Son clan s’est as­su­ré une porte de sor­tie, au cas où ça ne fonc­tion­ne­rait pas en France. » La porte de sor­tie res­semble à une pe­tite lu­carne, mais il y a la place. A condi­tion de ta­per dans les éco­no­mies : on parle de 300 mil­lions d’eu­ros pour le PSG et 50 mil­lions au joueur. « A la fin, c’est le joueur qui dé­ci­de­ra », croit sa­voir Cal­de­ron. D’où ces ar­ticles de la presse spor­tive lo­cale évo­quant un cer­tain mal-être du Bré­si­lien à Pa­ris. Reste une confi­dence, aper­çue dans El Pais, at­tri­buée à Wa­gner Ri­bei­ro, son agent : « Est-ce que Ney­mar va jouer au Real l’an pro­chain ? Ça ne va pas la tête, il sait com­ment marchent les grands clubs. Où est-ce qu’on lui per­met­trait de vivre comme il vit à Pa­ris ? »

« Pé­rez est res­té très proche de l’agent de Ney­mar. » Un fa­mi­lier du dos­sier Ney­mar

Ar­ri­vé au PSG pour 222 mil­lions d’eu­ros, Ney­mar re­tra­ver­se­ra-t-il les Py­ré­nées, cet été, afin de re­joindre le Real ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.