Des jour­nées très Net

Et si, ce week-end, vous pro­fi­tiez des mo­nu­ments de­puis votre ca­na­pé ? Grâce à des dis­po­si­tifs nu­mé­riques et à la réa­li­té vir­tuelle, des vi­sites s’offrent à vous, sans at­tendre.

20 Minutes (Strasbourg) - - NEWS - Lire aus­si p. 8 Gilles Va­re­la

Après avoir pro­té­gé la po­pu­la­tion des bom­bar­de­ments, la ci­ta­delle Vau­ban à Neuf-Bri­sach abrite à pré­sent des bombes de pein­tures et les oeuvres d’ar­tistes contem­po­rains re­con­nus. Le site ex­cep­tion­nel ins­crit de­puis dix ans au Pa­tri­moine mon­dial de l’Unes­co ac­cueille de­puis juillet le Mu­sée des arts ur­bains et du street art (Mau­sa).

Une con­sé­cra­tion

Dans cette par­tie de la ci­ta­delle, qui abri­tait pen­dant la guerre un hô­pi­tal mi­li­taire Al­le­mand, près d’une quin­zaine d’ar­tistes ha­bi­tués aux murs des villes eu­ro­péennes se sont ap­pro­priés les ca­se­mates mises à dis­po­si­tion par le mu­sée. D’autres sont an­non­cés en ré­si­dence, comme Cra­nio lors des Jour­nées du pa­tri­moine. Street art et mu­sée. Loin d’être an­to­nymes, il s’agit plu­tôt d’une con­sé­cra­tion, « d’une re­con­nais­sance », as­sure Clé­men­tine Lemaître, la di­rec­trice du Mu­sée. « C’est une his­toire de mur », image l’ar­tiste Jé­rôme Mes­na­ger. Et des

murs, ce n’est pas ce qu’il manque : Plus de 1 200 m2 sont pro­po­sés aux ar­tistes dans deux ki­lo­mètres de ga­le­ries. « Il a fal­lu tout de même au street art at­tendre 50 ans pour qu’il y ait un mu­sée », s’étonne en­core Clé­men­tine Lemaître. Dans les dif­fé­rentes ca­se­mates, du graff, de la photo, mais tou­jours le sou­ci de su­bli­mer le pa­tri­moine. Fait du ha­sard, des des­sins sur les murs lais­sés par des scoots en 1945 ont été re­trou­vés et conser­vés. De­nis Meyers, Pure Evil, C215... Au­tant d’ar­tistes en ré­si­dence et d’autres sont an­non­cés, car c’est un mu­sée vi­vant, en per­pé­tuel mou­ve­ment.

Une oeuvre de Seth au Mau­sa.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.