«De­puis quatre ans, les Jour­nées du ma­tri­moine prennent de l’im­por­tance»

20 Minutes (Strasbourg) - - WEEK-END - Propos re­cueillis par An­toine Ir­rien * Pro­gramme com­plet sur www.ma­tri­moine.fr.

Les Jour­nées du ma­tri­moine, qui se tiennent sa­me­di et di­manche*, font écho aux Jour­nées du pa­tri­moine. Ma­rie Gué­ri­ni, membre de l’as­so­cia­tion HF et co­or­di­na­trice de l’évé­ne­ment pa­ri­sien, ex­plique en quoi l’hé­ri­tage cultu­rel et ar­chi­tec­tu­ral fé­mi­nin a été long­temps dé­lais­sé.

Com­ment les Jour­nées du ma­tri­moine se dé­roulent-elles ? A Pa­ris, onze évé­ne­ments gra­tuits sont or­ga­ni­sés pen­dant le wee­kend, à la Bi­blio­thèque na­tio­nale par exemple. On y par­le­ra « Ma­ni­feste des 343 sa­lopes », Mou­ve­ment de li­bé­ra­tion des femmes et hé­roïnes. Le groupe EELV avait pro­po­sé de mo­di­fier le nom des Jour­nées du pa­tri­moine en y in­té­grant le terme « ma­tri­moine ». Le dé­bat est-il tou­jours d’ac­tua­li­té ? Oui, et le mou­ve­ment HF a com­men­cé à lut­ter dans cette voie de­puis dix ans. At­ten­tion, nous ne vou­lons en au­cun cas mi­ni­mi­ser le pa­tri­moine. Notre ob­jec­tif est de rap­pe­ler que les femmes ont aus­si exis­té dans le mi­lieu cultu­rel et ar­chi­tec­tu­ral. Le terme « ma­tri­moine » existe de­puis des siècles. Pour­quoi est-il consi­dé­ré comme un néo­lo­gisme, au­jourd’hui? Le ma­tri­moine a tou­jours dé­ran­gé. L’his­toire a été écrite par les hommes, c’est un fait. Les oeuvres fé­mi­nines ont sou­vent été dé­lais­sées. Ce­pen­dant, de­puis quatre ans, les Jour­nées du ma­tri­moine prennent de l’im­por­tance. Grâce à notre tra­vail à HF, la consi­dé­ra­tion du ma­tri­moine com­mence à être com­prise par tous.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.