Kha­cha­nov-Sa­fin, de faux ju­meaux

20 Minutes (Strasbourg) - - SPORTS - Ju­lien La­loye

Une grande gigue russe de 2 m qui met des pains des deux cô­tés et qui se sent comme dans sa dat­cha quand il se pointe à Ber­cy, ça vous rap­pelle quel­qu’un ? Ma­rat Sa­fin ? Pour­tant, Ka­ren Kha­cha­nov, vain­queur du tour­noi di­manche, ne par­tage pas grand-chose avec ce joyeux lu­ron, en de­hors d’un re­vers dé­lié et d’un exil pré­coce pour al­ler bouf­fer de la terre bat­tue en Ca­ta­logne. Le gars est beau­coup trop équi­li­bré pour ça. A peine 22 ans et il pense dé­jà à re­mer­cier sa femme, qui n’a pas pu faire le dé­pla­ce­ment jus­qu’à Pa­ris. Oui, le Russe est dé­jà pris, ce qui a ar­ra­ché cette anec­dote riante de Paul-Hen­ri Ma­thieu, croi­sé dans les cour­sives : « Ma­rat n’était pas ma­rié à 22 ans, il ne l’est tou­jours pas d’ailleurs. » Trop oc­cu­pé à pro­fi­ter de la vie. Dé­sor­mais 11e mon­dial avec peu de points à dé­fendre dans les six pro­chains mois, Kha­cha­nov a l’al­lure du mec qui va tout cas­ser d’ici à Ro­landGar­ros, qu’il pour­rait abor­der dans le Top 5 sans for­cer.

« Sa­fin a ga­gné des tour­nois im­menses, plus grands que ce­lui-là [ce Ber­cy], sou­hai­tons la même car­rière à Kha­cha­nov, juge Guy For­get, le di­rec­teur du tour­noi. Mais s’il conti­nue à tra­vailler comme ça et à gom­mer quelques im­per­fec­tions dans son jeu, ima­gi­nez où il se­ra dans un ou deux ans. » On a bien une pe­tite idée.

« Ma­rat Sa­fin a ga­gné des tour­nois im­menses. » Guy For­get

Kha­cha­nov, vain­queur à Ber­cy.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.