Fausse proxi­mi­té

20 Minutes (Toulouse) - - ACTUALITÉ -

Hon­nête, Charles Huf­na­gel, di­rec­teur de la com­mu­ni­ca­tion d’Edouard Phi­lippe, as­sure qu’« on n’in­vente rien » : « Pierre Men­dès-France, quand il fai­sait ses cau­se­ries au coin du feu avec sa bou­teille de lait, c’était pa­reil. » Dans les deux cas, mal­gré un qua­si-de­mi­siècle d’écart, l’ob­jec­tif est de créer une sen­sa­tion de proxi­mi­té, sans dan­ger. Pour Anne-Claire Ruel, en­sei­gnante en com­mu­ni­ca­tion po­li­tique à Pa­ris-XIII, Edouard Phi­lippe « com­mu­nique au­près de sa cible. Il n’y a au­cune in­ter­ac­ti­vi­té, alors que c’est l’es­sence même du Web. On n’est pas dans une lo­gique propre aux ré­seaux so­ciaux. » Et la com­mu­ni­cante de pour­suivre : « Si les po­li­tiques de­viennent eux-mêmes des mé­dias, le brouillage est to­tal. Ma­cron, Phi­lippe, Mé­len­chon… Tout le monde est en si­lo et fait de l’entre-soi et, fi­na­le­ment, ces mondes ne se ren­contrent pas. » C’est le pa­ra­doxe des ré­seaux so­ciaux, ces mé­dias plus ou­verts et par­ti­ci­pa­tifs que ja­mais, qui fa­vo­risent pour­tant l’ho­mo­gé­néi­té d’opi­nion. Du­rant la cam­pagne pré­si­den­tielle amé­ri­caine, Le Temps avait pu­blié un ar­ticle sur ce phé­no­mène – ap­pe­lé « bulle de filtre » – pré­ser­vant les uti­li­sa­teurs des ré­seaux so­ciaux « des points de vue di­ver­gents ». « Les al­go­rithmes peuvent pré­dire quel conte­nu un mi­li­tant pro-Hilla­ry Clin­ton ai­me­ra voir après tel autre conte­nu. Toutes les opi­nions ap­pa­rais­sant sur Fa­ce­book ont dé­jà été fil­trées », ex­pli­quait au quo­ti­dien suisse un fon­da­teur d’agence de com­mu­ni­ca­tion. Se­lon Tho­mas Gué­no­lé, doc­teur en sciences po­li­tiques, néo-in­sou­mis qui cha­peaute la créa­tion du Mé­dia, la fu­ture Web té­lé « de la gauche al­ter­na­tive », « ce n’est qu’à un cer­tain ni­veau de buzz qu’il peut y avoir un ef­fet boule de neige qui vous per­mette de tou­cher des in­ter­nautes éloi­gnés de votre base ». Par­mi les pos­si­bi­li­tés de buzz, il évoque un clash, un conte­nu mar­rant, cho­quant ou… « par­ti­cu­liè­re­ment per­ti­nent in­tel­lec­tuel­le­ment, in­dé­pen­dam­ment du bord po­li­tique ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.