L’île de Beau­té pre­mière de la classe

La Corse a le taux le plus éle­vé de tra­vailleurs han­di­ca­pés (TH) dans la fonc­tion pu­blique

20 Minutes (Toulouse) - - HANDICAP - Lise Gar­nier

Les chiffres parlent d’eux­mêmes : 5,2% pour l’Ile-deF­rance, 6,3 % pour l’Oc­ci­ta­nie et 8,1 % pour la Corse. Si l’île de Beau­té bat tous les re­cords en ma­tière d’em­ploi de per­sonnes han­di­ca­pées (PH) dans la fonc­tion pu­blique, « c’est pour plu­sieurs rai­sons », re­marque Oli­vier Le­gendre, di­rec­teur de l’Obli­ga­tion d’em­ploi des tra­vailleurs han­di­ca­pés (OETH). Plu­sieurs ac­tions me­nées sur le ter­ri­toire ont per­mis d’at­teindre cette pro­por­tion, mais aus­si un sys­tème d’en­traide bien ro­dé. De­puis Ajac­cio (Corse-du-Sud), un plan ré­gio­nal d’in­ser­tion des tra­vailleurs han­di­ca­pés (TH) de l’île a été mis en place entre 2012 et 2016. Ce rap­port, éla­bo­ré par le grou­pe­ment d’in­té­rêt pu­blic (GIP) Corse com­pé­tences, fruit d’un par­te­na­riat entre l’Etat et la col­lec­ti­vi­té ter­ri­to­riale de Corse, a fa­vo­ri­sé l’in­ser­tion pro­fes­sion­nelle des PH, en pre­nant en compte les forces et les fai­blesses du ter­ri­toire, ain­si que les be­soins des de­man­deurs d’em­ploi en ma­tière de for­ma­tion. A Pa­ris, « on a si­gné une con­ven­tion avec la ville de Bas­tia (Haute-Corse), avec la Corse-du-Sud et avec le centre dé­par­te­men­tal de ges­tion, pour dif­fu­ser une po­li­tique com­mune concer­nant le han­di­cap », ex­plique Marc Des­jar­dins, di­rec­teur du Fonds pour l’in­ser­tion des per­sonnes han­di­ca­pées dans la fonc­tion pu­blique (FIPHFP). Pour lui, c’est un des fac­teurs de réus­site, mais « ça ne fait pas tout, puis­qu’on signe des conven­tions dans d’autres ré­gions ru­rales qui n’ob­tiennent pas ces chiffres. Je pense que l’in­té­gra­tion fonc­tionne sur­tout pour des rai­sons cultu­relles ». A ses yeux, « en Corse, il y a une vé­ri­table culture de la solidarité fa­mi­liale et so­ciale visà-vis des per­sonnes han­di­ca­pées ». Même constat chez Oli­vier Le­gendre. « Les Corses s’en­traident et ce­la fa­vo­rise l’in­ser­tion de tra­vailleurs en si­tua­tion de han­di­cap. » La ré­gion at­teint aus­si ce taux de 8,1%, car « le ter­ri­toire est as­sez res­treint », ajoute le di­rec­teur de l’OETH, avec une faible po­pu­la­tion, 320 000 ha­bi­tants. Se­lon lui, « sta­tis­ti­que­ment, il suf­fit qu’un éta­blis­se­ment, sur la cin­quan­taine, ait de bons ré­sul­tats pour ob­te­nir un bon pour­cen­tage ». « Le main­tien d’une po­li­tique vo­lon­ta­riste est in­dis­pen­sable pour faire en­core aug­men­ter le taux de TH », af­firme Marc Des­jar­dins. Ne pas re­lâ­cher l’ef­fort, donc.

« Il y a une vé­ri­table culture de la solidarité fa­mi­liale et so­ciale. »

Marc Des­jar­dins, FIPHFP

La loi oblige les en­tre­prises de plus de 20 sa­la­riés à em­ployer au moins 6% de per­sonnes han­di­ca­pées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.