Au fait, com­bien ça coûte de se faire soi­gner ?

20 Minutes (Toulouse) - - HANDICAP - C. L.

En plus de l’al­lo­ca­tion aux adultes han­di­ca­pés (AAH), les per­sonnes en si­tua­tion de han­di­cap peuvent bé­né­fi­cier d’aides sup­plé­men­taires pour cou­vrir leurs frais de san­té. Dans le cas d’un ap­pa­reillage ou d’un équipement, la Caisse pri­maire d’as­su­rance ma­la­die (CPAM) couvre la prise en charge. Sous deux condi­tions tou­te­fois : avoir une pres­crip­tion mé­di­cale et ne pas dé­pas­ser les mon­tants fixés par l’Etat. Seule res­tric­tion, im­pos­sible de bé­né­fi­cier de la cou­ver­ture ma­la­die uni­ver­selle (CMU) com­plé­men­taire, car le mon­tant de l’AAH est su­pé­rieur au pla­fond des res­sources fixé pour être ad­mis à la CMU com­plé­men­taire. « Par exemple, un fau­teuil rou­lant à pro­pul­sion élec­trique et à ver­ti­ca­li­sa­tion élec­trique peut coû­ter entre 6 000 et 25 000 €. La prise en charge de la CPAM est de 5 200 €, quelle que soit la marque choi­sie », peut-on lire sur Ame­li.fr, le site de l’as­su­rance ma­la­die. L’aide d’une per­sonne, pro­fes­sion­nelle ou de la fa­mille, peut aus­si être in­dem­ni­sée « sous cer­taines condi­tions ». Dans le cadre de soins à do­mi­cile, « l’as­su­rance ma­la­die prend en charge tout ou par­tie de vos soins ». Pour trou­ver les mon­tants pré­cis, mieux vaut faire une de­mande in­di­vi­duelle à la caisse d’as­su­rance ma­la­die la plus proche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.