Com­ment convaincre un em­ployeur

Pour pas­ser l’épreuve de l’en­tre­tien d’em­bauche avec suc­cès, voi­ci les conseils des pros

20 Minutes - - FORMATION - Antoine Ma­gal­lon

Pas­sages obli­gés de la vie pro­fes­sion­nelle, les en­tre­tiens d’em­bauche sont une source de stress pour beau­coup. Mais, entre les bi­lans de com­pé­tence et le coa­ching per­son­nel, il existe des mé­thodes pour ap­prendre à briller face à son fu­tur boss. Le bi­lan de com­pé­tence per­met « de sa­voir ce que l’on sou­haite pro­fes­sion­nel­le­ment », ex­plique d’em­blée Eme­ric Le­bre­ton, di­rec­teur gé­né­ral du groupe Orient’Ac­tion. « Quand un re­cru­teur vous ren­contre, il veut avoir en face de lui quel­qu’un qui sait où il va et ca­pable de lui dire : “Voi­là ce que j’ai en­vie de faire, voi­là dans cinq ans où j’ai en­vie d’être“. » Autre point im­por­tant du dis­po­si­tif, les ren­contres avec les conseillers, au nombre de six ou huit, et d’une du­rée de deux heures, per­mettent au pos­tu­lant de struc­tu­rer sa pen­sée en vue du jour J. « Le plus com­pli­qué pen­dant un en­tre­tien, dé­taille le di­rec­teur gé­né­ral, c’est de ne pas s’em­brouiller dans son ré­cit. Les in­di­vi­dus que l’on re­çoit savent ra­con­ter leur par­cours, mais pas de ma­nière syn­thé­tique et per­cu­tante. Le bi­lan de com­pé­tence les aide à faire le tri, à choi­sir les élé­ments à pri­vi­lé­gier afin d’être re­cru­tés. »

Tra­vailler son image

Autre op­tion, le coa­ching per­son­nel. Ici, il s’agit d’ap­prendre à « se vendre » du mieux pos­sible, un en­tre­tien d’em­bauche s’ap­pa­ren­tant sou­vent à un exer­cice d’auto-pro­mo­tion, et de mon­trer la meilleure image de vous-même. Peu im­porte que vous ne soyez pas per­fec­tion­niste, tri­lingue ou ponc­tuel. « Mes clients viennent avec le des­crip­tif du poste, ils me parlent pen­dant cinq ou dix mi­nutes et en­suite nous com­pa­rons l’image qu’ils pensent vé­hi­cu­ler et celle qu’ils ren­voient vrai­ment », ex­plique Agnès Le­blanc, coach et consul­tante à Ty­pac­tion coa­ching. « Je les in­vite à se mettre en scène et à dé­ve­lop­per leurs spé­ci­fi­ci­tés. Nous tra­vaillons donc sur leur pos­ture, leur fa­çon de s’ex­pri­mer, leur stress… », conclut-elle. En­fin, il existe des dis­po­si­tifs moins connus, comme les pé­riodes de mise en si­tua­tion en mi­lieu pro­fes­sion­nel (PMSMP). Un vrai plus au­près des em­ployeurs, se­lon Eme­ric Le­bre­ton. « Ce sont des stages pro­po­sés par Pôle emploi. Le de­man­deur passe entre 15 et 30 jours dans une en­tre­prise et ça ra­fraî­chit son CV. » En­suite, à vous de voir si vous êtes prêt à re­de­ve­nir sta­giaire au mi­lieu de votre vie pro­fes­sion­nelle.

« Le plus com­pli­qué dans un en­tre­tien, c’est de ne pas s’em­brouiller. » Eme­ric Le­bre­ton

Le coa­ching per­son­nel per­met d’ap­prendre à faire sa pro­mo­tion afin d’as­su­rer lors d’un vrai en­tre­tien d’em­bauche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.