« You­tu­beur, c’est un vrai tra­vail »

Les deux ani­ma­trices de Fun Ra­dio vont re­ce­voir les stars du Web

20 Minutes - - CULTURE - Propos recueillis par Fabien Ran­dannne

Sa­me­di et di­manche, la deuxième édi­tion de Vi­déo Ci­ty ras­sem­ble­ra quelque 250 you­tu­beurs fran­çais, porte de Ver­sailles à Pa­ris. Pour l’oc­ca­sion, le « Night show » de Fun Ra­dio dé­lo­ca­li­se­ra sur place son pla­teau pour une émis­sion spé­ciale, di­manche, de 22 h à mi­nuit. Ma­rion et Anne-So re­ce­vront, entre autres stars, Cy­prien, Squee­zie ou Nor­man… En at­ten­dant, 20 Mi­nutes a confron­té les deux ani­ma­trices aux idées re­çues les plus ré­pan­dues sur les you­tu­beurs… « Un you­tu­beur, c’est juste un mec ou une na­na qui se filme en train de ra­con­ter sa vie dans sa chambre » Ma­rion : C’est ré­duc­teur ! Ils ra­content aus­si leur vie dans leur sa­lon. Plus sé­rieu­se­ment, les you­tu­beurs écrivent et pensent leurs vi­déos. Il y a un vrai tra­vail ar­tis­tique der­rière. Il y a éga­le­ment un tra­vail de réa­li­sa­tion, de mon­tage et de post-pro­duc­tion. Au­jourd’hui, pour plaire sur YouTube, il faut pro­po­ser un conte­nu abou­ti. Anne-So : C’est comme voir un ac­teur dans un film ou un chan­teur sur scène, on pense que c’est fa­cile, mais il y a beau­coup de tra­vail. « Les you­tu­beurs pètent plus haut que leur cul »... M. : Houu, la gé­né­ra­li­té. Comme dans tous les do­maines, il y a « de tout ». Bien sûr, cer­tains se la ra­content et ont du mal à gar­der les pieds sur terre. Mais ce n’est pas la ma­jo­ri­té. La plu­part des you­tu­beurs res­tent humbles et sur­tout proches de leurs abon­nés. C’est d’ailleurs cette proxi­mi­té qui plaît tant à la nou­velle gé­né­ra­tion. A.-S. : Eh bien moi, j’aime beau­coup l’ex­pres­sion « pètent plus haut que leur cul », qui, quand on l’ana­lyse, fait preuve d’une très grande sou­plesse, mais qui, comme dit Ma­rion, ne s’ar­rête pas qu’aux you­tu­beurs. « Les you­tu­beurs se font ache­ter par les marques, qui les couvrent de ca­deaux »... M. : Ça fait par­tie des avan­tages de cette ac­ti­vi­té, les par­te­na­riats. Ef­fec­ti­ve­ment, les marques ont bien com­pris l’in­fluence qu’ont les you­tu­beurs sur les jeunes ache­teurs. Donc oui, cer­tains se font cou­vrir de ca­deaux. Per­son­nel­le­ment, je trouve qu’ils au­raient tort de s’en pri­ver. Après, il faut juste sa­voir do­ser, et mettre en avant les pro­duits qui leur plaisent réel­le­ment pour conti­nuer à être cré­dibles. A.-S. : A chaque mé­tier son avan­tage. J’ai un pote bou­cher qui a des chi­pos gra­tos l’été par exemple, faut-il que je le dé­nonce à la bri­gade du bar­bec ?

W

Les pré­sen­ta­trices du « Night show » sur Fun Ra­dio, Anne-So et Ma­rion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.