La char­meuse de lec­teurs

20 Minutes - - CULTURE - A Lyon, Caroline Gi­rar­don

Ses mots res­tent tout en pu­deur. Mo­destes. Le dé­bit est calme, la voix lé­gè­re­ment éraillée. L’ac­cent fleure bon les fo­rêts d’érable. An­drée Mi­chaud, 59 ans, ve­nue du Qué­bec, a ra­flé la se­maine der­nière le prix des lec­teurs Quais du Po­lar/ 20 Mi­nutes pour Bon­drée (Ri­vages). Son re­gard, ca­ché der­rière ses lu­nettes, en dit long, bien plus que ses mots. Il y a de l’émo­tion et de la re­con­nais­sance. Celle qui s’est « mise à écrire sur le tard », « in­fluen­cée au dé­part par Mar­gue­rite Du­ras », a mis trente ans pour tra­ver­ser l’At­lan­tique et per­cer en France. Au Qué­bec, elle est pour­tant loin d’être une in­con­nue. Elle a rem­por­té deux fois le prix du Gou­ver­neur gé­né­ral, une haute distinction lit­té­raire au Ca­na­da. Le ta­lent d’An­drée Mi­chaud, c’est avant tout la force de la langue. C’est « une for­mi­dable créa­trice d’at­mo­sphère. Telle une sor­cière, elle vous piège, ana­lyse le ro­man­cier Her­vé Le Corre. Elle vous jette un sort et vous en­voûte lit­té­ra­le­ment. Ce n’est pas une char­meuse de ser­pents, mais une char­meuse de lec­teurs. » Une com­pa­rai­son qui fait sou­rire l’in­té­res­sée : « J’as­sume ce cô­té-là. » Sa po­tion ma­gique? Sa source d’ins­pi­ra­tion? « La na­ture », ré­pond-elle im­mé­dia­te­ment. « J’ai des images très mar­quantes en tête à par­tir des­quelles l’his­toire va se mettre en place. Je sais tout de suite que le ro­man est là. » « Elle peut pas­ser une ma­ti­née en­tière à re­tra­vailler quelques phrases seule­ment », dé­voile Alexan­dra Va­li­quette, qui tra­vaille pour sa mai­son d’édi­tion au Qué­bec. Pour le plai­sir in­di­cible des lec­teurs.

W

An­drée Mi­chaud, prix des lec­teurs Quais du Po­lar

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.