Volks­wa­gen T-Roc

So­lide comme un roc !

4x4 Magazine - - Sommaire - Par Jack Sel­ler, pho­tos Volks­wa­gen.

Après avoir re­nou­ve­lé son Ti­guan l’an pas­sé, Volks­wa­gen compte bien être en­core da­van­tage pré­sent sur le mar­ché très dy­na­mique des SUV. Ce­la va pas­ser par une mul­ti­tude de lan­ce­ments à court terme sur les nom­breuses marques du groupe, no­tam­ment sur le seg­ment des SUV ur­bains. Après le ré­cent Au­di Q2, place donc à cet in­édit Volks­wa­gen T-Roc, fu­tur ri­val des Re­nault Cap­tur et autres Peu­geot 2008. Contrai­re­ment au concept du même nom dé­voi­lé en 2014, qui ne pro­po­sait que trois portes, la ver­sion de sé­rie en compte deux de plus, mais reste as­sez fi­dèle sur la forme. Ce­la se vé­ri­fie par l’adop­tion d’un avant mo­derne et épu­ré jouant sur l’ho­ri­zon­ta­li­té, avec des op­tiques qui se fondent har­mo­nieu­se­ment dans le pro­lon­ge­ment de la ca­landre. Sur les flancs, on note des épau­le­ments mar­qués, qui confèrent au T-Roc une bonne as­sise et un as­pect ro­buste. L’en­semble est au­tant sé­dui­sant qu’équi­li­bré, et nul doute que ce look sym­pa de­vrait être l’un des meilleurs atouts du T-Roc. Mais pas que… Car comme le Q2, le pe­tit SUV de Volks­wa­gen pour­ra comp­ter sur un vaste pro­gramme de per­son­na­li­sa­tion, en par­tant d’un toit noir. Bâ­ti sur la plate- forme mo­du­laire MQB AO, inau­gu­rée par la nou­velle Seat Ibi­za, le T-Roc offre 40 mm de plus qu’un Q2, por­tant sa lon­gueur à 4,23 m. Son em­pat­te­ment de 2,59 m pro­fite à l’ha­bi­ta­bi­li­té, gé­né­reuse de­vant et à l’ar­rière, mais aus­si au coffre, of­frant une ca­pa­ci­té lé­gè­re­ment su­pé­rieure à 400 litres. La planche de bord, conforme aux stan­dards de qua­li­té chers à VW, se fend même d’une cer­taine ori­gi­na­li­té, en in­té­grant un ban­deau cou­leur car­ros­se­rie, par­fait pour égayer l’en­semble… à condi­tion de sor­tir du noir ! Celle-ci bé­né­fi­cie d’un large écran tac­tile chi­pé à la Golf, pour gé­rer l’in­fo­di­ver­tis­se­ment, le GPS… et la ca­mé­ra de re­cul, cette der­nière étant in­dis­pen­sable pour com­pen­ser une ré­tro­vi­sion al­té­rée par le des­sin in­cli­né de la lunette ar­rière. Sous le ca­pot,Volks­wa­gen est al­lé pui­ser dans sa vaste banque d’or­ganes pour of­frir au T-Roc des blocs qui couvrent une large plage de puis­sance. Ce­la com­mence, en es­sence, par par un 1.5 de 150 ch (à désac­ti­va­tion par­tielle des cy­lindres) et un per­for­mant 2.0 TSI de 190 ch.Volks­wa­gen ne re­nonce pas pour au­tant au die­sel en pro­po­sant un cou­pleux 2.0 TDI de 190 ch apte à sé­duire les gros rou­leurs. Bien sûr, le T-Roc uti­lise la trans­mis­sion in­té­grale per­ma­nente (4Mo­tion), et la fa­meuse boîte DSG à dou­bleem­brayage se­ra éga­le­ment dis­po­nible. Vraie al­ter­na­tive aux plus clas­siques SUV ur­bains tri­co­lores, mais aus­si aux rares mo­dèles pre­miums (Q2, Coun­try­man), le Volks­wa­gen T-Roc se­ra pro­duit dans l’usine por­tu­gaise de Se­tu­bal, si­tuée au sud de Lis­bonne. Pré­sen­té au sa­lon de Franc­fort, pour une com­mer­cia­li­sa­tion dans la fou­lée à tra­vers cinq fi­ni­tions. Nul doute que ce T-Roc sé­dui­sant et bien ar­mé trou­ve­ra ra­pi­de­ment sa place sur un mar­ché pour­tant dé­jà bien en­com­bré…

Le style du T-Roc, très sé­dui­sant, reste fi­dèle aux grandes lignes du concept du même nom dé­voi­lé en 2014.

Le T-Roc offre un in­té­rieur plus cha­leu­reux que ce­lui du grand frère Ti­guan, grâce à l’in­té­gra­tion d’un ban­deau cou­leur car­ros­se­rie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.