Es­sai Su­zu­ki Jim­ny 1.3 VVT JLX Unique en son genre

4x4 Magazine - - Essai - Ju­lien Re­na­vand, texte et pho­tos.

Un vrai 4x4 de fran­chis­se­ment dans un ga­ba­rit de ci­ta­dine ? Ne cher­chez pas : de­puis l’ar­rêt de la com­mer­cia­li­sa­tion du La­da Ni­va, il ne reste que le Su­zu­ki Jim­ny, qui bien­tôt comp­ta­bi­li­se­ra vingt ans de car­rière.

On l’a dit et ré­pé­té, le nombre des vrais 4x4 fran­chis­seurs s’est ré­duit comme peau de cha­grin ces der­nières an­nées. Dé­sor­mais, seules quelques marques en­tre­tiennent la flamme, avec des vé­hi­cules dont les prix de vente re­pré­sentent un réel obs­tacle pour de nom­breux pas­sion­nés. Avec la dis­pa­ri­tion de la La­da Ni­va, il ne reste plus que le pe­tit Jim­ny pour of­frir de vé­ri­tables ca­pa­ci­tés 4x4 à un ta­rif ac­ces­sible. Et l’his­toire ne semble pas de­voir s’ar­rê­ter puisque, cet été, des pho­tos vo­lées du pro­chain mo­dèle ont cir­cu­lé sur in­ter­net, lais­sant en­tre­voir un vé­hi­cule au de­si­gn en­core plus 4x4 et sur­tout conser­vant les mêmes atri­buts que le mo­dèle ac­tuel.Ain­si, le châs­sis sé­pa­ré, les ponts ri­gides à l’avant et à l’ar­rière de­vraient être conser­vés. Des so­lu­tions tech­niques pour le moins dé­pas­sées, mais qui font tou­jours le bon­heur des pas­sion­nés. En ef­fet, c’est ce que l’on re­trouve sous sa car­ros­se­rie de gros jouet, la fiche tech­nique fai­sant éga­le­ment état de la pré­sence d’une boîte de trans­fert avec gamme courte.A ce­la s’ajoute un pe­tit quatre cy­lindres es­sence de 1.3 l dé­ve­lop­pant 85 ch et une boîte de vi­tesses à cinq rap­ports. Seules conces­sions à la mo­der­ni­té, le conduc­teur pro­fite de la sé­cu­ri­té of­ferte par un ABS et sur­tout un contrôle de sta­bi­li­té élec­tro­nique. Un garde-fou qui, nous al­lons le voir, n’a vrai­ment rien de su­per­flu. Es­thé­ti­que­ment donc, le Jim­ny met en avant son ap­par­te­nance à la no­blesse du tout-

ter­rain en ar­bo­rant fiè­re­ment des lignes car­rées, des barres de toit et une roue de se­cours pla­cée sur la porte ar­rière,

Un jou­jou ex­tra

On re­trouve cette ap­par­te­nance au seg­ment du 4x4 dans un ha­bi­tacle à la planche de bord très ver­ti­cale et d’as­pect ro­buste. Si sa pré­sen­ta­tion s’avère un peu aus­tère, son er­go­no­mie est heu­reu­se­ment très cor­recte. Le peu d’équi­pe­ment et donc le faible nombre de com­mandes sim­pli­fie la vie du conduc­teur. Le ga­ba­rit de l’en­gin li­mite for­cé­ment l’ha­bi­ta­bi­li­té, et seule­ment quatre per­sonnes peuvent prendre place à bord, les pas­sa­gers ar­rière de­vant se contor­tion­ner en pas­sant par la por­tière avant. Les oc­cu­pants des places ar­rière sont ce­pen­dant as­sez bien trai­tés et pro­fitent de dos­siers dont l’in­cli­nai­son est ré­glable ain­si que de porte-go­be­let. En re­vanche, le coffre avec sa ca­pa­ci­té de 113 litres est ri­di­cu­le­ment pe­tit... Sur la route, la concep­tion très « clas­sique » du Jim­ny se res­sent. Le com­por­te­ment ne se montre ni très pré­cis ni ras­su­rant, et le confort pâ­tit de la sè­che­resse des sus­pen­sions. As­su­ré­ment, même s’il est pos­sible de voya­ger loin avec ce Su­zu­ki, ce­la ne se fe­ra pas en toute sé­ré­ni­té, ni dans le si­lence. Et puis, avec une mo­to­ri­sa­tion dé­ve­lop­pant 85 ch, les per­for­mances sont for­cé­ment li­mi­tées. La vi­tesse de pointe culmine à un peu plus de 150 km/h, ce qui est suffisant même sur au­to­route. Les ac­cé­lé­ra­tions et les re­prises n’ont en re­vanche rien de fou­droyant, le 1 000 m dé­part ar­rê­té étant par­cour­ru en 36’’ et le pas­sage de 80 à 120 km/h en 16’’5 sur le qua­trième rap­port. Des per­for­mances mo­destes mais bien en adé­qua­tion avec le com­por­te­ment rou­tier dé­crit plus haut.A ce pro­pos, le contrôle de sta­bi­li­té s’avère utile, no­tam­ment quand les condi­tions cli­ma­tiques rendent la route glis­sante. Certes, il est dé­con­nec­table, mais il re­prend ra­pi­de­ment et au­to­ma­ti­que­ment la main, preuve que les in­gé­nieurs mai­son le consi­dèrent comme un in­dis­pen­sable garde-fou. D’ailleurs, à l’époque où le Jim­ny n’en dis­po­sait pas, le pas­sage en po­si­tion quatre roues mo­trices était plus que chau­de­ment re­com­man­dé. De même, le frei­nage peu se mon­trer dé­li­cat. Si l’ABS est le bien­ve­nu, les longues dis­tances de frei­nage en­re­gis­trées lors de nos me­sures sur cir­cuit im­posent une réelle vi­gi­lance et de l’an­ti­ci­pa­tion. Mais ce n’est pas sur route que le Jim­ny s’ap­pré­cie le plus. C’est en ef­fet en tout-ter­rain qu’il donne le meilleur de lui-même. Et il faut le re­con­naître, c’est un vrai plai­sir de par­tir à l’aven­ture à son vo­lant. Ses di­men­sions, sa garde au sol et sa gamme courte ga­ran­tissent une belle ef­fi­ca­ci­té, et on re­trouve la joie de la vraie conduite tout-ter­rain sans as­sis­tance élec­tro­niques Les pneus M+S sont éga­le­ment une aide pré­cieuse pour le conduc­teur qui doit tout gé­rer lui­même, an­ti­ci­per les bonnes tra­jec­toires en fran­chis­se­ment et do­ser ac­cé­lé­ra­teur et frein. Une conduite old

school dis­til­lant un plai­sir sans pa­reil pour les fa­na­tiques du tout-ter­rain.

As­su­ré­ment, le pe­tit Jim­ny n’est pas sans dé­faut. Lo­gique pour un vé­hi­cule af­fi­chant près d’une ving­taine d’an­nées. En re­vanche, il reste un jouet fa­bu­leux pour qui cherche un en­gin vé­ri­ta­ble­ment passe-par­tout, aus­si bien en ville que loin de la route, et fi­nan­ciè­re­ment ac­ces­sible.

Su­zu­ki Jim­ny 1.3 VVT JLX 15 610 € 85 ch 4x2 / 4x4 + ré­duc­tion

La petite mo­to­ri­sa­tion es­sence 1.3 dé­ve­loppe une puis­sance de 85 ch pour un couple de 11,2 mkg.

La boîte mé­ca­nique ne compte que cinq rap­ports. Une al­ter­na­tive au­to­ma­tique est tou­jours au ca­ta­logue.

La trans­mis­sion du Jim­ny est une clas­sique 4x2/4x4 avec ré­duc­tion.

Sa fiche tech­nique et son poids plume font de ce Su­zu­ki un 4x4 par­ti­cu­liè­re­ment doué pour le fran­chis­se­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.