L’élé­gance de l’Art dé­co.

AD - - LES ICÔNES AD -

« Du­pré-La­fon, dé­co­ra­teur des mil­lion­naires. » C’est ain­si que le dé­si­gna

Thier­ry Cou­vrat Des­vergnes, exan­ti­quaire et au­teur de sa mo­no­gra­phie. Des riches com­man­di­taires, tel Aris­tote Onas­sis, Paul Du­pré-La­fon (1900-1971)

va, en ef­fet, en croi­ser. Is­su des Beaux-Arts de Mar­seille, sa ville na­tale, il a 29 ans lors­qu’un jeune es­thète for­tu­né lui confie l’amé­na­ge­ment de son hô­tel par­ti­cu­lier, rue Rem­brandt

à Pa­ris. 2 450 m2 don­nant sur le parc Mon­ceau ! Dans ce chan­tier, qui res­te­ra

exem­plaire, l’en­sem­blier, for­mé à l’ar­chi­tec­ture, ex­prime dé­jà son style : mo­derne sans être ra­di­cal. Des meubles aux lignes épu­rées dé­ga­gées de mo­tifs in­utiles. Une sim­pli­ci­té qui n’ex­clut pas le confort, au contraire. Des ma­té­riaux

nobles : du par­che­min, du cuir qu’il as­so­cie au sy­co­more, au chêne cé­ru­sé, à l’ébène de Ma­cas­sar, au bois la­qué.

Du­rant sa longue car­rière, qui se pour­suit après-guerre, le dé­co­ra­teur agen­ce­ra une qua­ran­taine de lieux. Les pièces de mobilier qu’il des­sine sont conçues pour s’in­té­grer dans un in­té­rieur don­né. Aus­si chaque mo­dèle res­te­ra unique. À l’ex­cep­tion de la ligne d’ac­ces­soires de bu­reau et des fa­meux va­lets de nuit qu’édi­te­ra, avec lui,

la mai­son Her­mès.

À voir (The Eu­ro­pean Fine Art Fair), au MECC (Centre des ex­po­si­tions et des con­grès de Maas­tricht), du 13 au 22 mars. www.te­faf.com

Con­sole en chêne cé­ru­sé, vers 1935. Spec­ta­cu­laire quant à ses di­men­sions, elle me­sure plus

de deux mètres de long. Aux mo­dèles clas­siques et « bour­geois », les ad­mi­ra­teurs de Du­pré-La­fon pré­fèrent les

pièces ex­tra­or­di­naires qui ma­rient dif­fé­rents ma­té­riaux. C’est le cas de ce meuble, de la ga­le­rie L’Arc en Seine,

gai­né de cuir rouge par Her­mès et dont le piè­te­ment, re­vê­tu de par­che­min, re­pose

sur des pa­tins en acier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.