Les contri­bu­teurs

Qu’ils soient jour­na­listes, écri­vains, pho­to­graphes ou sty­listes… nos col­la­bo­ra­teurs ont du ta­lent.

AD - - SOMMAIRE - Ma­ri­na He­mo­net. PAR

Ré­dac­teurs, pho­to­graphes... nos col­la­bo­ra­teurs ont du ta­lent.

Cu­lotte de peau très sexy et chaus­settes à cotes, c’est ain­si que Gert Voor­jans – l’homme qui a si­gné de nom­breuses bou­tiques du sty­liste Dries Van No­ten – nous fait ce jour-là dé­cou­vrir l’une de ses der­nières réa­li­sa­tions, la ré­ha­bi­li­ta­tion to­tale d’un châ­teau du xiiie siècle. Le lieu en ques­tion étant une de ces de­meures que l’on peut voir en Ba­vière, s’agis­sait-il là d’un clin d’oeil cou­leur lo­cale de la part du dé­co­ra­teur ? C’est ou­blier son ex­cen­tri­ci­té, son goût pour les ma­riages de styles et les mix in­so­lents, dans son ha­bille­ment comme dans l’exer­cice de son mé­tier. La preuve : la­dite cu­lotte ba­va­roise était com­plé­tée par une che­mise à rayures cra­va­tée et un gi­let cin­tré en prince-de-galles. Smart. Et le châ­teau, après son in­ter­ven­tion, ne re­lève sur­tout pas d’une scru­pu­leuse re­cons­ti­tu­tion. Rien de mu­séal dans l’ap­proche de l’in­ven­tif An­ver­sois, rien de mé­dié­val pur jus, si ce n’est ce qui exis­tait dé­jà.

In­ter­texte, in­ter­texte

« Oh ! Alice in Won­der­land ! », s’ex­cla­ma-t-il, il l’avoue, quand il vit pour la pre­mière fois la de­meure – rem­parts, cré­neaux, tours et tou­relles, meur­trières, mâ­chi­cou­lis… –, im­pres­sion­nante, sur­gie d’un conte et par­fai­te­ment conser­vée. En ce qui concerne l’ex­té­rieur. L’in­té­rieur, pre­mière étape, fit tout sau­ter pour re­trou­ver les vo­lumes d’ori­gine. Re­tour à la case dé­part donc : « J’ai conser­vé l’agen­ce­ment des pièces, toutes les pro­por­tions. Les mai­sons sont lo­giques, ce sont les gens qui les dé­forment au fil des in­ter­ven­tions. »

Et cela ne semble pas fi­ni. « Ça ne fait que quelques mois qu’ils y sont ins­tal­lés » , confirme Gert Voor­jans, qui semble s’at­tendre à ce qu’on là une oeuvre contem­che­mise à rayures cra­va­tée et un gi­let cin­tré en prince-de-galles. Smart. Et le châ­teau, après son in­ter­ven­tion, ne re­lève sur­tout pas d’une scru­pu­leuse re­cons­ti­tu­tion. Rien de mu­séal dans l’ap­proche de l’in­ven­tif An­ver­sois, rien de mé­dié­val pur jus, si ce n’est ce qui exis­tait dé­jà. « Des pro­jets de cette en­ver­gure, c’est comme un puzzle, il peut tou­jours y avoir une pièce à ajou­ter, une re­touche… Comme dans une pein­ture à l’huile. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.