AD In­té­rieurs, le casting 2017

Du 6 au 20 sep­tembre à la Mon­naie de Pa­ris, l’ex­po­si­tion AD In­té­rieurs cé­lèbre le tra­vail des dé­co­ra­teurs. Voi­ci les 10 ta­lents qui y pré­sen­te­ront leur es­pace sur la thématique de la ma­tière. Bois, cuir ou co­quillage... à cha­cun son ter­rain d’ex­pé­ri­men­tat

AD - - LES DÉCORA TEURS AD - Cé­dric Saint An­dré Per­rin, Jo­nas Un­ger. texte et réa­li­sa­tion pho­tos

De­nis Mon­tel (RDAI), le jonc new look Son pro­jet

De­nis Mon­tel dé­fi­nit un uni­vers créa­tif qui passe par des gestes ar­chi­tec­tu­raux forts et de sub­tiles mises en avant de ma­té­riaux. À la Mon­naie de Pa­ris, il érige un pa­villon de bois cin­tré et jonc ac­cueillant une salle à man­ger in­ti­miste. Cette construc­tion géo­mé­trique or­ga­ni­sée au­tour du cercle, fi­gure constante dans ses pro­jets, ren­voie aux arches des ca­thé­drales go­thiques au­tant qu’aux mai­sons de thé ja­po­naises.

Son par­cours

De­puis 2009 à la tête de RDAI, agence créée en 1972 par Re­na Du­mas, De­nis Mon­tel pour­suit la col­la­bo­ra­tion his­to­rique de l’agence avec la mai­son Her­mès – on lui doit la très belle bou­tique de la Rive Gauche comme celles de Mia­mi et Sin­ga­pour – et dé­ve­loppe de nou­veaux pro­jets avec Elie Saab, Wol­ford ou Ré­my Mar­tin.

« Cha­cun de mes pro­jets in­ter­roge et rend hommage à un ma­té­riau, sou­vent na­tu­rel. »

« Pour nous, la force d’un dé­cor, son éner­gie, dé­coule de rap­pro­che­ments sty­lis­tiques élec­triques. »

Oi­toem­pon­to, l’or en pa­no­ra­mique Leur pro­jet

Les per­son­nages sont fan­tasques, hauts en cou­leur, leurs dé­cors aus­si. Ar­tur Mi­ran­da et Jacques Bec, fon­da­teurs de l’agence Oi­toem­pon­to, in­sufflent à leurs in­té­rieurs un gla­mour qui passe par l’em­ploi de mo­bi­lier vin­tage mê­lé à leurs propres créa­tions au chic ra­va­geur. Ils aiment s’amu­ser, n’ont peur de rien, leurs réa­li­sa­tions ont du souffle. Des lés de pa­pier peint pa­no­ra­mique d’es­prit Art dé­co ja­po­ni­sant, im­pri­més or ton sur ton, en­ve­lop­pe­ront à la fa­çon d’un im­mense pa­ravent le bou­doir qu’ils mettent en scène pour AD In­té­rieurs.

Leur par­cours

Ba­sés à Por­to de­puis le dé­but des an­nées 1990, Ar­tur Mi­ran­da et Jacques Bec y animent leur agence qui, outre l’ar­chi­tec­ture in­té­rieure et le de­si­gn, réa­lise des pro­jets ar­chi­tec­tu­raux d’en­ver­gure.

Da­niel Su­du­ca et Thier­ry Mé­rillou, la bro­de­rie de cé­ra­mique Leur pro­jet

Les deux com­pères ont le goût des beaux ob­jets, des ma­tières na­tu­relles et des to­na­li­tés douces ; ils dé­fi­nissent une nou­velle forme de clas­si­cisme on ne peut plus fran­çais. Les murs de leur es­pace se­ront ta­pis­sés de ve­lours amande bro­dé, à la fa­çon d’une robe haute cou­ture, d’un se­mis de feuilles en cé­ra­mique ka­ki réa­li­sées par l’ar­tiste por­tu­gaise Be­la Sil­va.

Leur par­cours

For­més à l’École spé­ciale d’ar­chi­tec­ture et à l’École du Louvre pour l’un, à Pen­nin­ghen pour l’autre, Da­niel Su­du­ca et Thier­ry Mé­rillou ouvrent à Tou­louse, au dé­but des an­nées 1990, la Ga­le­rie Saint Jacques, lieu re­le­vant du ca­bi­net d’ar­chi­tec­ture au­tant que de la ga­le­rie d’an­ti­qui­tés du xxe siècle. Ils y pré­sentent des pièces de Jean Royère, Jacques Ad­net ou An­dré Ar­bus, oeuvres que l’on re­trouve sur leurs chan­tiers, mê­lés à des créa­tions contem­po­raines ain­si qu’au mo­bi­lier qu’ils des­sinent.

« Nous avons vou­lu col­la­bo­rer avec la cé­ra­miste Be­la Sil­va parce que son exu­bé­rance ap­porte une note sur­réa­liste à notre sa­lon. »

Isa­belle Sta­nis­las, le bé­ton so­phis­ti­qué Son pro­jet

Ar­chi­tecte avant tout dans son ap­proche, mais aus­si dé­co­ra­trice et de­si­gner, Isa­belle Sta­nis­las est ré­pu­tée pour ses agen­ce­ment d’in­té­rieurs mi­ni­ma­listes, ri­gou­reux et luxueux. Elle conçoit pour AD In­té­rieurs une cuisine fai­sant of­fice de sa­lon qui laisse la part belle au bé­ton. « À tra­vers une pièce convi­viale, je te­nais à dé­mon­trer que le bé­ton, qui est un de mes ma­té­riaux de pré­di­lec­tion, pos­sède une dé­li­ca­tesse, une dou­ceur et une so­phis­ti­ca­tion que l’on ne lui re­con­naît pas tou­jours. » Lu­mi­naires en lai­ton do­ré, table rou­lante en cuivre et élé­ments de cuis­son mé­tal­li­sés ap­portent une touche lu­mi­neuse à son es­pace.

Son par­cours

Avec son agence So-An, fon­dée en 2000, Isa­belle Sta­nis­las crée des in­té­rieurs pri­vés aus­si bien que des es­paces pour Schia­pa­rel­li, Car­tier ou Ro­ger Vi­vier.

« Les gens voient le mi­ni­ma­lisme comme quelque chose de raide et mas­cu­lin. Pour moi, c’est une forme de sim­pli­ci­té, plu­tôt douce et fé­mi­nine... »

Pho­to réa­li­sée au sho­wroom De Gour­nay.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.