« Je sou­haite tra­vailler avec hu­mour le style ro­co­co, ap­por­ter une mo­der­ni­té nou­velle aux or­ne­ments en co­quillage. »

Tho­mas Boog, l’art de la ro­caille re­vi­si­té

AD - - LES DÉCORA TEURS AD -

Son pro­jet Créa­teur d’ob­jets pré­cieux, Tho­mas Boog mé­ta­mor­phose co­raux, co­quillages et nacre en mo­bi­lier et en ob­jets dé­co­ra­tifs. S’il lui ar­rive de pa­rer salles de bains ou sa­lons sur des chan­tiers pri­vés, il re­vi­site à La Mon­naie l’es­prit des grottes en ro­caille, en vogue sous la Ré­gence, sous forme de luxueux pe­tits coins. Au centre d’une pièce aux murs or­nés de fresques en gri­saille, il érige un ro­cher fa­cet­té dont les pan­neaux in­té­rieurs sont ta­pis­sés de pas­tilles de nacre et de co­quillages. Ces toi­lettes pour dames, dans l’es­prit des pow­der rooms an­glo-saxonnes, re­lèvent, avec leurs confor­tables fau­teuils, du sa­lon de con­ver­sa­tion. Son par­cours

Né dans les mon­tagnes suisses, Tho­mas Boog se plai­sait en­fant à re­cueillir des co­quillages sur les plages de Deau­ville où il pas­sait ses va­cances. Après des dé­buts comme créa­teur de sou­liers, il re­noue de­puis la fin des an­nées 1980 avec ses jeux d’en­fant et trans­mute à la main ses tré­sors chi­nés le long des ri­vages.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.