Fe­nêtres belles et in­tel­li­gentes

Architecture Durable - - Sommaire - Fé­lix Mo­li­tor Pho­tos : Vincent Gre­millet

Dans cet énorme ré­amé­na­ge­ment, il fal­lait gom­mer la fron­tière de­dans-de­hors et pré­voir des amé­na­ge­ments ren­dant la vie aus­si agréable à l’ex­té­rieur qu’à l’in­té­rieur, tout en res­pec­tant les nou­velles normes d’un bâ­ti­ment basse consom­ma­tion.

On vous en par­lait dé­jà dans Ar­chi­tec­ture Du­rable n°4 et on peut re­trou­ver ce dis­po­si­tif in­gé­nieux sur le site du ma­ga­zine, ru­brique « Chan­tiers » http://ar­chi­tec­tu­re­du­ra­ble­ma­ga­zine.com/?p=244 Un bow-win­dow un peu spécial, une fe­nêtre bio­cli­ma­tique très de­si­gn par l'en­tre­prise fran­çaise Lu­mi­cène. L'ar­chi­tecte Eric Ber­tau, Plai­sir (Yve­lines) a fait mieux : une double ! Deux fe­nêtres en de­mi cercle su­per­po­sées !

Double

Par un sa­vant jeu de ter­rasses et de bow-win­dows, une pe­tite mai­son en par­paings s'est trans­for­mée en un bel­vé­dère sur­plom­bant l'océan. Il s'agis­sait pour­tant à l'ori­gine d'une ba­nale construc­tion en par­paings, plan­tée au mi­lieu d'un ter­rain, à une cen­taine de mètres de l'océan mais ce n'était pas là son plus gros dé­faut : On ne voyait pas le ri­vage ! Donc for­cé­ment, la pre­mière exi­gence des pro­prié­taires était que toutes les pièces du jour bé­né­fi­cient de la vue sur la baie ! Il fal­lait donc gom­mer la fron­tière de­dans-de­hors et pré­voir des amé­na­ge­ments ren­dant la vie aus­si agréable à l'ex­té­rieur qu'à l'in­té­rieur, tout en res­pec­tant les nou­velles normes d'un bâ­ti­ment basse consom­ma­tion. En com­plé­ment, l'ac­ces­si­bi­li­té pour des per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite est réa­li­sée.

Alors le choix fut lim­pide : en­ve­lop­per l'exis­tant dans une os­sa­ture bois dans une forme de U. Orien­ter la mai­son plein Sud et y ajou­ter deux Lu­mi­cènes su­per­po­sés ou­vrant sur le jar­din et vers l’ho­ri­zon, afin que les pièces à vivre (cui­sine, sé­jour, bu­reau) de l'étage et la suite pa­ren­tale, dis­posent d'une vue im­pre­nable. La sur­face ha­bi­table est pas­sée de 120 à 280 m2. Par un simple jeu de baies cou­lis­santes, le Lu­mi­cène su­pé­rieur trans­forme le sa­lon en une vaste ter­rasse abri­tée du so­leil, qui ouvre l'ha­bi­ta­tion sur l'ex­té­rieur. Cet es­pace équi­pé d'une cui­sine d'été donne sur le jar­din et une pis­cine mi­roir d'eau qui ra­frai­chit l'at­mo­sphère, tan­dis qu'un che­min d'eau des­cend en pente douce vers l'océan.

Au même ni­veau, un spa de nage oc­cupe l'un des cô­tés du U, l'autre abri­tant les chambres d'amis et les pièces tech­niques. Des rampes d'ac­cès et un as­cen­seur fa­ci­litent la com­mu­ni­ca­tion entre les étages. L'atout ma­jeur de cette ré­no­va­tion est la trans­pa­rence : aus­si bien ho­ri­zon­tale, avec les pa­rois cou­lis­santes créant de nom­breux es­paces à géo­mé­trie va­riable, que ver­ti­cale, avec la mise en oeuvre de plan­chers de verre, au-des­sus de la porte d'en­trée et au centre du sé­jour. Ce sys­tème pré­sente un double avan­tage : un grain de lu­mière na­tu­relle au rez-de-chaus­sée et une meilleure com­mu­ni­ca­tion qui ren­force l'im­pres­sion de sé­cu­ri­té entre les deux étages : les oc­cu­pants voient en per­ma­nence ce qui se passe, par­tout dans la mai­son.

Im­por­tant ? Non, pri­mor­dial. Les yeux de la mai­son ? Les en­jo­li­veurs ? Non, au-de­là du de­si­gn, les fe­nêtres sont main­te­nant des or­di­na­teurs, gé­rant la lu­mi­no­si­té, l'iso­la­tion ther­mique en été comme en hi­ver, l'iso­la­tion pho­nique, la pro­tec­tion de la mai­son. Sans même par­ler de do­mo­tique, ces ma­té­riaux in­tel­li­gents sont pas­sés du sta­tut de maillon faible à ce­lui de maillon fort…

Eric Ber­tau

Ar­rière de la mai­son

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.