Dans le Ju­ra, un couple a mis la main à la pâte dans la réa­li­sa­tion de leur fuste. Et ils at­taquent ac­tuel­le­ment l’amé­na­ge­ment de l’étage… Cou­rage !

Architecture Durable - - Chantier -

Ma­rie Vau­they : « Nous ha­bi­tons dans le Ju­ra, dans le pe­tit vil­lage de Cham­bé­ria de 100 âmes, dans la pe­tite mon­tagne. La ma­çon­ne­rie a été réa­li­sée par nos soins. Pas de pla­co, cloi­sons in­té­rieures en pa­re­ment bois par nous-mêmes éga­le­ment. L'en­tre­prise La Pes­sière, La Pesse (Ju­ra) a réa­li­sé l'os­sa­ture de la mai­son, la char­pente et les me­nui­se­ries in­té­rieures et ex­té­rieures. La plom­be­rie et l'élec­tri­ci­té ont été réa­li­sées par un in­dé­pen­dant lo­cal. Le poêle à bois est à ac­cu­mu­la­tion, à res­ti­tu­tion lente. C'est notre chauf­fage prin­ci­pal. En ce qui concerne les chan­ge­ments de tem­pé­ra­ture, c'est su­per bien iso­lé. Pen­dant la ca­ni­cule de cet été, nous mon­tions seule­ment à 28°C sans vo­let ni ri­deau. Et de­puis le dé­but de l'hi­ver nous sommes bien au chaud ». «Nous avons choi­si le bois mas­sif parce que ce ma­té­riau a su­bi peu de trans­for­ma­tions donc il garde son état na­tu­rel, il est lo­cal donc moins de pol­lu­tion pour le trans­port. Nous ai­mons éga­le­ment l'as­pect rond plu­tôt que le bois scié type ma­drier. Ce qui est ap­pré­ciable avec le bois c'est sa convi­via­li­té, sa cha­leur. Contrai­re­ment aux idées re­çues, le bois rond n'est pas étouf­fant si les sur­faces et les ouvertures sont im­por­tantes. Les per­sonnes qui entrent sont tou­jours stu­pé­fiées de res­pi­rer aus­si bien. L'hy­gro­mé­trie fonc­tionne très bien dans ce type de mai­son. En ce qui concerne la mai­son, la su­per­fi­cie to­tale est de 162 m2 (loi Car­rez). Il y a 4 chambres, nous vi­vons à deux pour l'ins­tant. Nous amé­na­geons ac­tuel­le­ment l'étage ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.