Trans­pa­rence vers l’océan

Pro­fi­ter de la brise na­tu­relle de la mer

Architecture Durable - - Sommaire - Marc-Ma­rie Gui­sep­pi Pho­tos : Ivan Hun­ter Pho­to­gra­phy Inc.

La concep­tion de la ré­si­dence pri­vée de ces îles Gulf (Ca­na­da) ré­pond au dé­sir du client d’un cha­let mo­derne, un cha­let d’ar­chi­tecte. Le client hé­si­tait entre l’idée du cha­let en rondins à la ca­na­dienne et le dé­sir d’une mai­son en verre. Le concept fon­da­men­tal par RUFP­ro­ject, Van­cou­ver (Ca­na­da), s’est ef­for­cé de conci­lier le rus­tique avec le mo­derne sous sa forme, sa ma­té­ria­li­té et son or­ga­ni­sa­tion. Il y a eu une dé­ci­sion consciente de gar­der le design de la mai­son de tra­di­tion lo­cale de la côte Ouest du Ca­na­da. La struc­ture po­teaux-poutres, un bar­dage en cèdre jaune d’Alas­ka, des grands vi­trages, l’in­té­gra­tion de l’intérieur et de l’extérieur, les fi­ni­tions en bois, les toits plats et une in­té­gra­tion dé­li­cate dans un cadre na­tu­rel ont été pris en compte tout en pous­sant avec confiance la concep­tion vers une di­rec­tion in­no­vante.

Le concept struc­tu­rel fait par­tie in­té­grante de l’ex­pres­sion ar­chi­tec­tu­rale et de l’or­ga­ni­sa­tion de la mai­son. La mai­son a été conçue comme un pont, créant ain­si une em­preinte mi­ni­male sur le site et per­met­tant aux gra­mi­nées et à la flore in­di­gènes de pous­ser des­sous. En tra­vaillant avec la to­po­gra­phie, la mai­son dé­fi­nit une cour in­terne, pro­té­geant cet es­pace des vents do­mi­nants du Sud-Est. La mai­son est dé­fi­nie par deux parties : une base en pierre so­lide, en­fon­cée dans la terre, fai­sant ré­fé­rence aux af­fleu­re­ments ro­cheux exis­tants sur le site et un pont en bois lé­ger re­po­sant au-des­sus. La trans­pa­rence vers l’océan ouvre la mai­son de 520 m2 vers de su­perbes vues pa­no­ra­miques. En­tou­ré de 80 acres de fo­rêts, et si­tué dans un ver­ger de pommes dé­fri­ché et plan­té au dé­but du siècle, le cadre est spec­ta­cu­laire par rap­port à ses ca­rac­té­ris­tiques na­tu­relles, sa to­po­gra­phie et ses vues pa­no­ra­miques sans en­traves sur le dé­troit de la Géor­gie et au­de­là. Un im­pé­ra­tif de concep­tion était d’ap­por­ter l’ex­pé­rience de l’extérieur dans la créa­tion d’une ex­pé­rience trans­pa­rente entre la mai­son et le paysage.

La mai­son est si­tuée sur l’em­pla­ce­ment de la mai­son pré­cé­dente pour mi­ni­mi­ser l’im­pact sur le site, bien qu’elle soit lé­gè­re­ment plus basse sur la col­line et plus loin de l’eau pour mi­ni­mi­ser la vi­si­bi­li­té à des­ti­na­tion et en pro­ve­nance des mai­sons voi­sines. Un nou­veau ga­rage-ate­lier est si­tué der­rière la plus grande col­line, en­tou­ré d’arbres exis­tants, afin de mi­ni­mi­ser son im­pact vi­suel. Le client a exi­gé un design qui amé­liore la beau­té na­tu­relle du site et des per­for­mances en­vi­ron­ne­men­tales avec un mi­ni­mum de main­te­nance. Quatre consi­dé­ra­tions prin­ci­pales ont été prises en compte dans le cadre de la concep­tion du­rable de la mai­son : ap­pro­vi­sion­ne­ment lo­cal, ma­té­riaux, main­te­nance de la du­rée de vie et consom­ma­tion d’éner­gie. Dans la me­sure du pos­sible, les ma­té­riaux uti­li­sés dans la mai­son pro­viennent des îles du Golfe et de Co­lom­bie-Bri­tan­nique. Uti­li­sa­tion du bois lo­cal en pro­ve­nance de Co­lom­bie-Bri­tan­nique qui est sé­ché au four et broyé lo­ca­le­ment, la ma­çon­ne­rie en pierre, l’acier in­oxy­dable et les pan­neaux de fi­bro­ci­ment pour l’extérieur. Le bois est trai­té avec une huile na­tu­relle éco­lo­gi­que­ment sen­sible et né­ces­si­te­ra peu de main­te­nance pour ré­sis­ter à l’en­vi­ron­ne­ment re­la­ti­ve­ment dif­fi­cile de l’océan. Le nombre mi­ni­mal de ma­té­riaux uti­li­sés dans le pro­jet est à la fois une dé­ci­sion es­thé­tique ain­si qu’une dé­ci­sion consciem­ment en­vi­ron­ne­men­tale vi­sant à ré­duire la main­te­nance conti­nue ou la né­ces­si­té d’uti­li­ser des pein­tures toxiques ou des net­toyants pour la du­rée de vie de la mai­son.

Bien que le cli­mat de Salt Spring soit pro­ba­ble­ment l’un des plus mo­dé­rés au Ca­na­da, le gain so­laire et les per­for­mances ther­miques ont été soi­gneu­se­ment étu­diés afin de mi­ni­mi­ser la consom­ma­tion d’éner­gie né­ces­saire à l’ex­ploi­ta­tion de la mai­son. L’uti­li­sa­tion de cap­teurs so­laires per­met à la mai­son d’être en­tiè­re­ment vi­trée mais mi­ni­mise le gain de cha­leur so­laire. De grandes zones de la fa­çade peuvent être ou­vertes pour la ven­ti­la­tion afin de pro­fi­ter de la brise na­tu­relle de la mer. L’éclai­rage am­biant est as­su­ré par des lu­mi­naires à haute ef­fi­ca­ci­té et tous les ap­pa­reils et équi­pe­ments mé­ca­niques ont été sé­lec­tion­nés pour une consom­ma­tion d’éner­gie mi­ni­male. L’iso­la­tion a été réa­li­sée par de la mousse de so­ja par pul­vé­ri­sa­tion et le sys­tème sep­tique a été con­çu par un in­gé­nieur lo­cal avec un sys­tème de fil­tra­tion éten­du mais simple qui en­traîne l’éva­cua­tion de l’eau po­table du sys­tème, em­pê­chant un im­pact né­ga­tif sur l’éco­lo­gie lo­cale. La concep­tion et l’or­ga­ni­sa­tion de la mai­son permettent un flux raf­fi­né d’es­paces ou­verts, avec des di­vi­sions soi­gneu­se­ment lo­ca­li­sées, créées à tra­vers les murs conçus pour ré­sis­ter aux forces sis­miques et four­nir une ri­gi­di­té struc­tu­relle. Presque tous les murs de la mai­son exercent une tâche struc­tu­relle et ont été soi­gneu­se­ment po­si­tion­nés pour agir comme di­vi­seurs spa­tiaux. L’in­té­gra­tion étroite de la concep­tion ar­chi­tec­tu­rale et struc­tu­relle n’a été pos­sible que grâce à un pro­ces­sus de concep­tion hau­te­ment col­la­bo­ra­tif avec les consul­tants en in­gé­nie­rie. L’in­ten­tion était de créer une ex­pé­rience telle que, lors­qu’ils vivent dans la mai­son, il y a un sen­ti­ment de sim­pli­ci­té, de calme et de beau­té, où la mai­son s’in­tègre au paysage et les li­mites in­té­rieures et ex­té­rieures sont floues. La concep­tion de la mai­son est une ten­ta­tive de faire ap­pa­raître le com­plexe simple, ce qui re­pré­sente un équi­libre com­plexe de l’es­thé­tique, de l’émo­tion, de la struc­ture, des ma­té­riaux, du paysage et de la du­ra­bi­li­té dans un tout simple et in­té­gré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.