La mai­son des sur­fers

Comme de forts vents do­mi­nants sur­gissent sur les fa­laises, I'in­ter­face Nord ne pre­sente pas de vo­lumes qui de­passent. Des claus­tras ont ete ins­tal­lees pour pro­te­ger les fe­netres le long de la fa­çade Nord afin de re­duire les ef­fects des rayons so­laires

Architecture Durable - - Sommaire -

Si­tuée au som­met des fa­laises de Ava­lon Beach, sur­plom­bant un spot de surf de Syd­ney, Lit­tle Ava­lon, Ava­lon Re­si­dence est équi­pée de grandes fe­nêtres cap­tu­rant les vues éton­nantes et le so­leil du Nord. Si­tuée sur un site en pente, la pe­tite mai­son touche lé­gè­re­ment la terre mais elle est pro­té­gée du sol grâce à des po­teaux struc­tu­rels. Avec une su­per­fi­cie de 106 m2, la ré­si­dence pro­po­sée par Ar­chiB­lox, Syd­ney (Aus­tra­lie) est d’une taille mi­ni­male mais d’une grande in­ten­tion de concep­tion. Une toi­ture vé­gé­ta­li­sée cou­ronne la mai­son et lui per­met de fu­sion­ner avec le lit­to­ral. L’intérieur est com­po­sé de deux chambres, une salle de bains, une cui­sine ou­verte, une salle à man­ger, un sa­lon et un cel­lier.

Bill McCor­kell, ar­chi­tecte : « Ins­pi­ré par la mer et le sable, le couple a choi­si des cou­leurs de me­nui­se­rie bleue et orange. Les ré­si­dents, qui vi­vaient au­pa­ra­vant au Ja­pon, ont de­man­dé que la salle de bains soit mo­de­lée d’après une mai­son de bain de style ja­po­nais. Les car­reaux en por­ce­laine à ef­fet bois bordent la douche et la bai­gnoire. Ils ont vou­lu un en­semble mi­ni­ma­liste et équi­li­bré.

Le design ja­po­nais ins­pire tou­jours et re­pré­sente beau­coup de qua­li­tés que nous ai­mons à Ar­chiB­lox. Des oc­ca­sions de re­con­nec­ter nos modes de vie dans l’en­vi­ron­ne­ment na­tu­rel d’une ma­nière qui af­fecte po­si­ti­ve­ment notre vie quo­ti­dienne en re­con­nais­sant l’im­por­tance des ca­rac­té­ris­tiques na­tu­relles telles que le vent, le so­leil, l’eau et les ma­té­riaux.

Après un pro­ces­sus de concep­tion de 2 mois puis 5 mois pour l’ob­ten­tion des permis ap­pro­priés, la mai­son pré­fa­bri­quée a été ins­tal­lée sur place en seule­ment six se­maines, ce qui ré­pon­dait à la date bu­toir des clients. L’ha­bi­ta­tion est éga­le­ment équi­pée d’un cer­tain nombre de ca­rac­té­ris­tiques du­rables, dont une toi­ture vé­gé­ta­li­sée qui mi­ni­mise le ruis­sel­le­ment de l’eau de pluie et qui agit comme masse ther­mique et une orien­ta­tion Est-Ouest per­met­tant une ven­ti­la­tion croi­sée.

Avec la construction mo­du­laire, l’im­pact sur l’en­vi­ron­ne­ment est for­te­ment ré­duit grâce à la fa­bri­ca­tion hors site, Ar­chiB­lox a éga­le­ment eu un contrôle mi­nu­tieux sur l’uti­li­sa­tion des ma­té­riaux à toutes les étapes du pro­ces­sus : « Nous avons un meilleur choix des four­ni­tures de construction pour notre concep­tion », ex­plique l’ar­chi­tecte Bill McCor­kell, « dès le dé­but, nous avons con­çu cette struc­ture par­ti­cu­lière pour maxi­mi­ser les ma­té­riaux et mi­ni­mi­ser les dé­chets ».

Les fe­nêtres ne doivent être ou­vertes que par­tiel­le­ment pour chan­ger com­plè­te­ment l’air dans la mai­son après un long jour d’été, compte te­nu de la di­rec­tion du vent vers le Nord-Ouest. Leurs po­si­tions sont maxi­mi­sées pour ca­pi­ta­li­ser sur cette fonc­tion­na­li­té. Comme de forts vents do­mi­nants sur­gissent sur les fa­laises, il était im­por­tant que l’in­ter­face Nord ne pré­sente pas de vo­lumes qui dé­passent. Des claus­tras ont été ins­tal­lées pour pro­té­ger les fe­nêtres le long de la fa­çade Nord afin de ré­duire les ef­fets des rayons. La mai­son est bar­dée de tôles en acier de la marque aus­tra­lienne COLORBOND®, spé­cia­le­ment conçue pour les en­vi­ron­ne­ments cô­tiers sé­vères avec un taux de sel éle­vé. Le bar­dage en bois aus­tra­lien Black­butt adou­cit la fa­çade Nord-Est (face à la rue et à l’en­trée de la mai­son). Il s’agit de bois cer­ti­fiés FSC.

Avec ce pro­jet par­ti­cu­lier, les fa­çades prin­ci­pales font face au Nord et, compte te­nu du type de fon­da­tions, nous avons mis en place une ré­duc­tion de l’écou­le­ment d’eau sur le site du fait de la proxi­mi­té avec le bord de la fa­laise et de l’éro­sion po­ten­tielle. L’édi­fi­ca­tion avec une dalle de bé­ton au­rait été pro­blé­ma­tique car elle au­rait créé un obs­tacle au flux d’eau. Bill McCor­kell es­père que les bé­né­fices du pré­fa­bri­qué sur plots conti­nue­ront d’être en­cou­ra­gés dans tout le pays : « Les ha­bi­ta­tions pré­fa­bri­quées ont d’abord été im­por­tées en Aus­tra­lie pen­dant les an­nées 1850 pour lut­ter contre les pé­nu­ries de lo­ge­ments. Nous conti­nuons à lut­ter contre une pé­nu­rie sur le mar­ché aus­tra­lien pour les lo­ge­ments du­rables conçus par des architectes et qui soient abor­dables. Ce mar­ché est cer­tai­ne­ment là pour res­ter et ne fe­ra que croître au cours des pro­chaines an­nées ».

Pho­tos : Tom Ross, Mi­chael Wick­ham pour la toi­ture vé­gé­ta­li­sée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.